Semaine du 24 au 30 novembre 2021 - Numéro 1400
Abdel-Hamid Charaf El-Dine : L’enquête sur la famille permet au gouvernement d’adapter ses programmes de santé
  L’Agence centrale pour la mobilisation publique et les statistiques (CAPMAS) a lancé son enquête quinquennale sur la santé de la famille égyptienne. Explications de Abdel-Hamid Charaf El-Dine, conseiller à l’agence et directeur de l’enquête.
Abdel-Hamid Charaf El-Dine
May Atta24-11-2021

Al-Ahram Hebdo : En quoi consiste cette enquête sur la santé de la famille ?

Abdel-Hamid Charaf El-Dine : C’est une enquête essentiellement démographique. Il s’agit de collecter des informations détaillées sur l’état de santé des membres de la famille, y compris la santé reproductive, avant de les analyser et de les traiter. Ces informations concernent notamment le taux de mortalité, surtout infantile, l’utilisation des moyens de contraception, le planning familial, l’éducation à la santé reproductive offerte aux jeunes et l’idée qu’ils s’en font. Parmi les sujets centraux de cette enquête, figurent également la question de l’excision et son impact sur la santé des jeunes femmes, la malnutrition, le respect du calendrier vaccinal des enfants, etc.

— Comment ces informations sont-elles traduites en politiques de santé publique ?

— Ces données permettent au gouvernement d’adapter ses programmes de santé. En ce qui concerne la santé reproductive, l’opinion des femmes aide le gouvernement à rendre disponibles les moyens de contraception les plus demandés. Il en va ainsi pour le suivi médical pendant la grossesse, des campagnes de sensibilisation pourraient être organisées pour souligner son importance pour la santé des femmes et de leurs nouveau-nés. Pour les femmes enceintes, ainsi que pour les enfants, il est important de savoir s’ils souffrent d’anémie ou de malnutrition pour mettre au point des politiques nutritionnelles, en assurant un repas gratuit à l’école par exemple.

— A quel point ces statistiques sont-elles fiables ?

— L’échantillon de l’enquête compte 35 000 familles réparties sur tout le pays, ce qui garantit une certaine représentativité. Nous comptons principalement sur un questionnaire détaillé pour obtenir les informations dont on a besoin. Une équipe de 200 chercheurs, formés à la CAPMAS et munis chacun d’une carte d’identité, sera chargée de faire remplir ces formulaires auprès des familles sur un iPad, ce qui permet à ces informations d’être récupérées instantanément par la CAPMAS.

— Pouvez-vous nous parler du calendrier d’historique de ces enquêtes ?

— Grâce à un financement de l’Agence d’aide américaine (USAID), l’Egypte a lancé les enquêtes sur la santé de la famille en 1985 à raison d’une enquête tous les cinq ans. Après l’arrêt en 2014 de l’aide américaine allouée à ce projet, le gouvernement égyptien a pris le relais du financement et les enquêtes quinquennales ont repris en 2017. L’enquête en cours a commencé le 4 octobre dernier et se poursuivra jusqu’à mi-janvier.

— Quelles sont les questions qui seront au coeur de votre enquête cette année ?

— D’habitude le questionnaire reste le même, à part quelques changements liés à l’actualité sanitaire. En 2014, par exemple, nous avons introduit une question sur l’hépatite C, pour connaître la proportion des citoyens atteints, ce qui nous avait aidés alors à organiser des campagnes de dépistage et de traitement. Cette année, on a inclus des questions sur le Covid-19 pour savoir dans quelle mesure les gestes barrières sont observés, si un ou plusieurs membres de la famille attrapent le virus et comment ils sont traités. Il s’agit également de savoir si la pandémie a influencé le processus de décision en matière de procréation chez certaines familles, avec notamment le risque de transmission mère-enfant du virus, si la peur d’attraper le virus a amené certaines femmes à négliger le suivi médical lors de la grossesse, et si oui, dans quelle mesure cette décision s’est avérée défavorable. Nous voulons aussi connaître l’impact du virus sur les femmes enceintes qui l’ont attrapé, ainsi que sur leurs nouveau-nés .


Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire