Semaine du 24 au 30 novembre 2021 - Numéro 1400
Méditerranée orientale : Consolider la coopération
  Réunis le 19 novembre à Athènes, les ministres des Affaires étrangères égyptien, grec, chypriote et français ont réaffirmé la priorité de donner une impulsion à la paix internationale.
Méditerranée orientale  : Consolider la coopération
Les quatre chefs de la diplomatie ont abordé différentes questions régionales.
Chaïmaa Abdel-Hamid24-11-2021

Les ministres des Affaires étrangères de l’Egypte, de la France, de la Grèce et de Chypre se sont réunis pour la deuxième fois le 19 novembre à Athènes pour discuter des dernières évolutions régionales, compte tenu des multiples défis qui impactent la paix, la sécurité et la stabilité, et dans le cadre des discussions régulières entre ces chefs de la diplomatie.

Une première réunion s’était tenue en janvier 2020 au Caire. Dans un communiqué final conjoint, les quatre chefs de la diplomatie ont mis l’accent sur la priorité de donner une impulsion à la paix et à la stabilité aux échelons régional et international, ainsi qu’au développement économique global. Ils ont également souligné les excellentes relations unissant leurs pays en parfaite concordance avec le droit international et le droit de la mer, tout en insistant sur la nature stratégique des relations entre les quatre pays.

Des relations qui jettent des fondements profonds pour le développement de la coopération dans de nombreux domaines. Les quatre ministres ont examiné les moyens de poursuivre leur action commune pour réaliser les objectifs communs dans différents domaines: l’énergie, le changement climatique, la lutte contre le coronavirus et contre les migrations irrégulières.

Le politologue Tareq Fahmi affirme que deux principaux objectifs sont visés par cette rencontre. « Se disputant les ressources énergétiques avec la Grèce, la Turquie a, à plusieurs reprises, menacé Athènes. Ce qui explique l’urgence de cette rencontre. Les trois voisins méditerranéens, et la France qui les accompagne en tant qu’observateur au sein de l’Organisation régionale de la Méditerranée orientale, s’accordent sur une même vision stratégique face à toute agression probable. C’est le premier objectif de cette rencontre », explique le politologue qui poursuit: « Le second objectif consiste à faire activer le rôle de l’Organisation régionale de la Méditerranée orientale ».

Pour rappel, cette organisation, lancée en septembre 2020 et basée au Caire, dispose d’une structure intégrée et répond aux intérêts de ses membres dans l’exploitation de leurs ressources naturelles. Son objectif est d’établir des partenariats économiques et commerciaux entre les Etats membres afin d’investir économiquement les ressources et les infrastructures gazières découvertes au profit des peuples, et les découvertes gazières en Méditerranée orientale pour ériger les bases de la paix et de la stabilité dans la région.

« Cette coordination étroite et l’activation du rôle de cette organisation contribuent à faire de ses membres des pylônes de stabilité et de paix. Et ce, non pas seulement au niveau de l’exploitation économique des ressources naturelles, mais aussi au niveau de la lutte contre l’immigration illégale et la lutte antiterroriste », conclut Fahmi .


Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire