Semaine du 20 au 26 octobre 2021 - Numéro 1395
Lorsque la lecture rapporte gros
  Les prix du premier concours de lecture organisé par la Fondation émiratie de la recherche scientifique, en coopération avec le gouvernement égyptien, ont été décernés dimanche.
Lorsque la lecture rapporte gros
Malak Moustafa20-10-2021

Le premier concours de lecture, organisé par la Fondation de la recherche scientifique (basée à Dubaï) en coopération avec le gouvernement égyptien, s’est achevé cette semaine avec l’annonce des lauréats. Le 17 octobre, une cérémonie a été organisée à l’Opéra, sous le slogan « L’Egypte aux couleurs de la connaissance » en présence du ministre de l’Education, Tarek Shawki, de la présidente de la Fondation de la recherche scientifique, Naglaa Al-Shamsi, du président de la Bibliothèque d’Alexandrie, Moustapha Al-Fiqi, et du secrétaire général d’Al-Azhar, pour décerner les prix aux lauréats du concours qui s’est déroulé entre février et août 2021. 40 concurrents sur les 3,5 millions qui se sont présentés au concours ont remporté les prix, soit un total de 20 millions de L.E. Le premier et le deuxième ont reçu un million et demi de L.E. chacun. Les autres prix sont compris entre 50 000 et un million de L.E. Une visite dans les plus grandes bibliothèques du monde a été offerte aux gagnants. Les concurrents devaient lire, résumer et assimiler 30 livres. Le choix des ouvrages s’est fait en vertu de l’âge.

Organisé par la Fondation de la recherche scientifique en coopération avec les ministères de l’Education, de l’Enseignement supérieur, de la Culture, de la Solidarité sociale et de la Jeunesse, ainsi que l’institution d’Al-Azhar, le projet vise à encourager la lecture parmi les jeunes. « Grâce à de tels projets ambitieux, nous pouvons enrichir les connaissances des élèves et des enseignants pour former une génération créative capable de placer l’Egypte sur la carte mondiale de la culture et de diffuser le concept de connaissance durable en conformité avec le plan de la réforme de l’éducation », a déclaré Tarek Shawki dans son discours.

Promouvoir la lecture

Selon les statistiques mondiales, la richesse linguistique d’un enfant occidental de 7 ans est comprise entre 25 000 et 30 000 mots, tandis que dans les pays arabes, elle est comprise entre 7 000 et 10 000 mots. « D’où l’importance de ce genre d’initiatives pour encourager la lecture », a dit le ministre, soulignant l’intérêt accordé par l’Etat à la promotion de la culture. La lecture a connu une certaine régression en raison notamment de la prédominance d’Internet, explique Mohamad Al-Déweini, sous-secrétaire d’Al-Azhar. « Le problème ne réside cependant pas dans la Toile elle-même mais dans la manière de l’utiliser », affirme-t-il. Naglaa Al-Shamsi, présidente de la Fondation de la recherche scientifique, indique que le projet « renforce la conscience communautaire quant à l’importance de la lecture ». La Fondation de la recherche scientifique a établi sa branche régionale en Egypte il y a deux ans en coopération avec le ministère de l’Education et l’institution d’Al-Azhar. « Le choix de l’Egypte n’a pas été fortuit. L’Egypte est un centre de rayonnement culturel et elle compte 50 % des enfants du monde arabe », affirme Al-Shamsi qui a annoncé le lancement de la deuxième édition du concours en février 2022.


Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire