Semaine du 6 au 12 octobre 2021 - Numéro 1393
Une femme pour défendre les droits de l’homme
  L’ambassadrice Mouchira Khattab a été nommée à la tête du Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH). Elle est la première femme à occuper ce poste.
Mouchira Kattab
May Al-Maghrabi06-10-2021

Diplomate et politicienne chevronnée, mais aussi militante des droits de l’homme, l’ambassadrice Mouchira Khattab a été choisie par le Conseil des députés comme nouvelle présidente du Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH), alors que 11 femmes ont été nommées au conseil sur un total de 27 membres. Mouchira Khattab a une éminente carrière.

Elle a occupé plusieurs postes diplomatiques de haut niveau et a été la candidate de l’Egypte au poste de directeur général de l’Unesco en 2017. C’est la première femme nommée à la tête de ce conseil créé en 2003. « Le choix de Mouchira Khattab comme présidente du CNDH est une fierté pour la femme égyptienne qui réalise chaque jour de nouvelles avancées », a dit Maya Morsi, présidente du Conseil national de la femme, qui a présenté ses félicitations à la nouvelle présidente du CNDH, ainsi qu’aux 11 femmes nommées membres du conseil.

Névine Mossaad, politologue et membre du conseil, trouve que Mouchira Khattab accomplira parfaitement sa mission à la tête du conseil et consolidera son rôle. « C’est un message fort au monde sur le statut de la femme aujourd’hui en Egypte dans la sphère publique. L’ambassadrice Khattab jouit d’une grande crédibilité et d’un grand respect en Egypte et à l’étranger. Elle possède l’expérience nécessaire pour s’adresser à la communauté internationale », affirme Mossaad. Nehad Abolkomsan, activiste des droits de l’homme et membre du CNDH, a qualifié d’« équilibrée » la nouvelle composition du conseil avec la présence de membres travaillant dans le domaine de la société civile, de politiciens et de journalistes. Le conseil doit mettre en oeuvre la nouvelle stratégie nationale des droits de l’homme et coordonner avec toutes les instances concernées par ce dossier.

Mouchira Khattab en quelques lignes

— Née en 1944, elle est titulaire d’une licence en sciences politiques de l’Université du Caire. Elle est également titulaire d’un doctorat de l’Université du Caire sur les droits de l’enfant et d’une maîtrise en relations internationales de l’Université de Caroline du Nord.

— En 1992, elle est nommée ambassadrice d’Egypte en Tchécoslovaquie, puis en Slovaquie et en République tchèque. Elle a été également la première ambassadrice d’Egypte en Afrique du Sud entre 1994 et 1999.

— Elle occupe le poste de ministre adjointe des Affaires étrangères pour les relations culturelles et sert dans les missions diplomatiques égyptiennes à Budapest, Vienne et Melbourne.

— Pendant 10 ans, elle est secrétaire générale du Conseil national de l’enfance et de la maternité.

— En 2009, elle est nommée ministre de la Famille et de la Population jusqu’en 2011 sous l’ancien président Hosni Moubarak.

— En 2017, elle est candidate de l’Egypte au poste de directeur général de l’Unesco.


Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire