Semaine du 29 septembre au 5 octobre 2021 - Numéro 1392
Tell Al-Faraïne révèle de nouveaux secrets
  500 pièces de la XXVIe dynastie ont été découvertes au temple d’Ouadjet à Tell Al-Faraïne, dans le Delta, par une mission archéologique égyptienne. Explications.
Vue générale du site récemment fouillé.
Vue générale du site récemment fouillé.
Nasma Réda29-09-2021

La mission archéologique égyptienne opérant au temple d’Ouadjet à Tell Al- Faraïne (l’ancienne Bouto), dans le gouvernorat de Kafr Al-Cheikh, a mis au jour près de 500 pièces antiques exceptionnelles de différentes dimensions. « On a découvert un lot rare doutils utilisés par trois rois de la XXVIe dynastie dans les rituels religieux au sein du temple dOuadjet », souligne Hossam Ghoneim, chef des antiquités de Kafr Al-Cheikh et président de la mission archéologique fouillant le temple, ajoutant que ces outils remontent successivement aux rois Psammétique Ier, Apriès et Ahmosis II, et sur lesquels apparaît la déesse Hathor. Il est à noter que Hathor représente dans la mythologie égyptienne la femme de l’amour, de la beauté, de la musique, de la maternité et de la joie.

En plus des outils, la mission a aussi découvert une partie d’une colonne en calcaire dédiée également à la déesse Hathor. Des encensoirs en faïence, dont un à tête d’Horus, ont été aussi trouvés sur le site. Parmi les pièces les plus distinguées révélées sur le site figurent une statuette de la déesse hippopotame Taouret, une autre du dieu singe Djehouti, une petite chaise d’accouchement, plusieurs pièces de l’oeil Ouadjet en or pur, en plus d’une collection en ivoire portant des scènes quotidiennes qui montrent les femmes portant les offrandes.

« Vu linvasion perse de la région vers la fin de la XXVIe dynastie et le début de la XXVIIe dynastie, les prêtres du temple ont caché ces outils sous les roches de peur quils ne soient volés », estime Ghoneim, tout en notant aussi que des textes en hiéroglyphes, gravés sur une stèle royale, ont été décelés, représentant une scène religieuse d’un roi non identifié. Selon lui, cette découverte est très importante, car beaucoup de pièces trouvées sont rares et n’ont jamais été découvertes ailleurs. « Le fait de trouver des outils religieux de la déesse Hathor dans un excellent état de conservation est exceptionnel », souligne Moustapha Waziri, secrétaire général du Conseil suprême des antiquités.

« Cette découverte a menénon seulement àla découverte de pièces exceptionnelles, mais en plus celles-ci ont guidéàun tunnel donnant àune fausse porte », explique Ghoneim, soulignant que les travaux de la mission ont commencé en avril dernier avec un budget de 200 000 L.E. et que les prochaines saisons de fouille auront des résultats éblouissants, surtout en fouillant le tunnel descendant et la chambre qui se trouve derrière la fausse porte.

Bouto en quelques lignes

Située à 90 km à l’est d’Alexandrie, Bouto était la capitale de la Basse-Egypte avant l’unification du pays sous le règne du roi Narmer. Cette ville comprend des temples, ainsi que des palais royaux de la Ire, IIe et XXVIe dynasties.


Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire