Semaine du 15 au 21 septembre 2021 - Numéro 1390
Coordination autour de la paix
  Le président Sissi a reçu, lundi à Charm Al-Cheikh, le premier ministre israélien, Naftali Bennett. Les discussions ont porté sur la relance de la paix au Proche-Orient.
Coordination autour de la paix
Le président Sissi a affirmé, lundi, au premier ministre israélien le soutien de l’Egypte à la paix globale au Moyen-Orient.
May Al-Maghrabi15-09-2021

Le président Abdel-Fattah Al-Sissi a accueilli, lundi 13 septembre, le premier ministre israélien, Naftali Bennett, à la station balnéaire de Charm Al-Cheikh. Il s’agit de la première visite officielle d’un premier ministre israélien en Egypte depuis 2011. Les deux dirigeants ont tenu une séance de pourparlers à laquelle ont assisté le ministre des Affaires étrangères, Sameh Choukri, le chef des renseignements généraux, Abbas Kamel, ainsi qu’Eyal Hulata, chef du Conseil de sécurité nationale en Israël, Shimrit Meir, haut conseiller du premier ministre israélien, et Amira Oron, ambassadeur d’Israël au Caire. « Les pourparlers ont porté sur les efforts destinés à relancer le processus de paix entre Israéliens et Palestiniens, au point mort depuis 2014, les développements dans la région et les questions bilatérales », fait savoir un communiqué de la présidence.

Poursuivre les consultations

« Nous avons abordé plusieurs questions avec beaucoup de courage et de franchise et nous poursuivrons les consultations pour le bien de toute la région », a déclaré le président Sissi lors de la rencontre. Le chef d’Etat a réitéré le soutien de l’Egypte aux efforts de paix au Moyen-Orient sur la base de la solution à deux Etats et des résolutions internationales. Il a surtout souligné l’importance du soutien de la communauté internationale aux efforts de reconstruction des territoires palestiniens déployés par l’Egypte. En mai dernier, l’Egypte avait promis 500 millions de dollars pour la reconstruction de la bande de Gaza après l’offensive israélienne sur l’enclave palestinienne où vivent 2 millions de personnes sous blocus israélien depuis près de 15 ans. Le président Sissi a tenu à souligner la nécessité de maintenir le cessez-le-feu entre Israéliens et Palestiniens. Il a affirmé au premier ministre israélien l’importance du soutien financier à la bande de Gaza et à la Cisjordanie. De son côté, le premier ministre israélien a souligné « le rôle concret de l’Egypte dans le maintien de la stabilité à la bande de Gaza et dans la recherche d’une solution à la question des prisonniers et des personnes disparues ».

« L’Egypte fait des efforts depuis quelques mois afin de trouver une formule équitable pour la relance du processus de paix », indique le politologue Hassan Salama. Il rappelle que la visite de Bennett intervient après le Sommet trilatéral égypto-palestino-jordanien qui s’est tenu le 2 septembre au Caire pour formuler une vision commune sur une éventuelle reprise des négociations de paix. « La rencontre Sissi-Bennett a permis à aborder certaines questions sur lesquelles il est important de s’accorder avant toute reprise des négociations, comme le maintien de la trêve, l’échange des prisonniers et l’expansion des colonies en Cisjordanie ». L’Egypte déploie des efforts intenses sur le dossier de la paix, surtout que le rôle des Etats-Unis en tant que médiateur tend à reculer.


Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire