Semaine du 8 au 14 septembre 2021 - Numéro 1389
Amazon s’installe en Egypte
  Souq.com devient officiellement Amazon. La présence du numéro un mondial du commerce électronique en Egypte pourrait bien faire croître ce marché naissant.
Amazon s’installe en Egypte
Amazon a inauguré, en présence de hauts responsables égyptiens, un centre logistique de 28 000 m2.
Marwa Hussein08-09-2021

Après s’être installée en Egypte pendant plus de 10 ans, Souq.com, la principale plateforme de commerce électronique en Egypte, change de nom. En effet, Amazon a annoncé, mercredi 1er septembre, que le détaillant Internet Souq.com en Egypte, devient dorénavant Amazon. Le changement de nom intervient quatre ans après l’acquisition par Amazon du détaillant en ligne basé à Dubaï en 2017 en échange de 580 millions de dollars. Le 31 août, la veille de l’annonce, Amazon avait inauguré, en présence de hauts responsables égyptiens, un centre logistique de 28 000 m2 dans la ville du 10 du Ramadan. Parmi les responsables ayant assisté à l’inauguration, le premier ministre, Moustapha Madbouli, le ministre des Télécommunications, Amr Talaat, et la ministre du Commerce et de l’Industrie, Névine Gamie. « Le centre a pour objectif une livraison plus rapide pour répondre aux demandes des clients de l’achat en ligne en Egypte », a déclaré Ronaldo Mashhour, qui a fondé Souq en 2005 et qui est devenu vice-président d’Amazon MENA (Moyen-Orient et Afrique du Nord) lors de son acquisition en 2017.

Sur les médias sociaux, l’annonce d’Amazon a suscité des réactions très diverses. Une grande partie des personnes a bien accueilli la nouvelle, à savoir que la plus grande entreprise de commerce électronique au monde est présente en Egypte. Pourtant, d’autres étaient sceptiques craignant un monopole. En effet, Amazon fait face à des accusations de monopole en Europe et aux Etats-Unis. L’entreprise fait l’objet d’investigations de la part des régulateurs antitrust, le président Joe Biden exhortant la Federal Trade Commission à agir contre les géants de la technologie : Amazon.com, Apple et Facebook. En juin dernier, des parlementaires démocrates et républicains du Congrès américain avaient présenté des propositions antitrust ciblant les géants des technologies, y compris Amazon. Mais Chérif Nassar, expert en commerce électronique et fondateur de Nefsak.com, estime que les craintes de monopole ne sont pas fondées. « Amazon existe déjà en Egypte, il a juste changé de nom et ses concurrents continuent d’exister », estime-t-il. Même son de cloche pour Abdelhameed Sharara, fondateur de RiseUp Summit, le plus grand rassemblement d’entrepreneurs en Egypte et au Moyen-Orient. « Souq.com était l’une de nos entreprises depuis le début. Amazon va relever la qualité du commerce électronique en Egypte : le temps de livraison, les offres, le paiement, etc. », estime-t-il. Et d’ajouter que la présence d’Amazon sur le marché égyptien pourrait négativement affecter certains concurrents, mais il s’agit de ceux qui offrent un service de faible niveau, et ceux qui réussiront à offrir un service adéquat vont pouvoir continuer. « Sur le long terme, la présence d’Amazon va encourager plus d’entreprises d’e-commerce à opérer en Egypte car cela va créer l’infrastructure nécessaire pour ce marché. Jumia et Noon (principaux concurrents d’Amazon en Egypte) s’inquiètent bien sûr mais le marché égyptien est grand et Amazon était déjà présente à travers Souq », affirme Sharara qui voit que la présence d’Amazon en Egypte est globalement positive. « Au niveau de l’économie, la présence d’Amazon sur un marché envoie un signal qu’il s’agit d’un marché prometteur qui possède un potentiel de croissance. Sa présence va encourager d’autres entreprises de commerce électronique à investir sur le marché égyptien », conclut-il. Nassar estime qu’il est difficile de créer un monopole dans le domaine de l’e-commerce. « A titre d’exemple, Amazon est le numéro 6 en Inde », note-t-il. Il pense que l’un des effets positifs de la présence du géant mondial en Egypte est d’établir des standards élevés sur le marché en termes de qualité des produits vendus et du temps de livraison. En fait, Amazon a pris 4 ans pour changer de nom en Egypte, et pendant ces quatre ans, l’entreprise a imposé des standards plus élevés.

Le marché du commerce électronique est un marché naissant à grand potentiel de croissance. Helda Louca, fondatrice et PDG de Mitcha.com, site spécialisé dans le commerce électronique des produits liés à la mode et aux accessoires, prévoit une croissance rapide au cours des prochaines années. « Le commerce électronique est naissant en Egypte et nous n’avons pas encore une grande expertise. Mais je peux dire que depuis l’inauguration de notre plateforme en 2018, le marché de l’e-commerce a connu une croissance. Avec 100 millions d’habitants, le marché égyptien est important, le taux de croissance démographique annuel équivaut au nombre d’habitants de Dubaï », souligne-t-elle, rappelant que l’accès à Internet augmente de 36 % annuellement. « Selon des études du site Euro Monitor que nous avons consultées à la création de notre business, le commerce électronique dans le domaine de la mode représentait 1,1 milliard de dollars en 2019. En plus, les producteurs locaux ont commencé à s’emparer d’une part de marché plus importante. Le site prévoit que la vente en détail sur Internet représentera 23,7 milliards de L.E. en 2023 », note Louca.

Amazon en Chiffres

Evaluée à 1 000 milliards de dollars, la valorisation boursière d’Amazon est la 3e plus élevée aux Etats-Unis, après Apple et Microsoft.

Les ventes en 2020 ont atteint 386 milliards de dollars, contre 280 milliards de dollars en 2019.

Le bénéfice net a presque doublé pour atteindre 21 milliards de dollars.

Chronologie :

2007 : Fondation de Souq.

2010 : 1re livraison de Souq en Egypte.

2017 : Acquisition de Souq par Amazon.

Mai 2019 : Souq a été renommée Amazon aux Emirats arabes.

Juin 2020 : Souq a été renommée Amazon en Arabie saoudite.


Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire