Semaine du 8 au 14 septembre 2021 - Numéro 1389
Egypte-Chypre : Une coopération qui se consolide
May Al-Maghrabi08-09-2021
 
  Le président Sissi a discuté au Caire avec son homologue chypriote des dossiers bilatéraux et régionaux d’intérêt commun. La coordination entre les deux pays est indispensable à la lumière des défis communs qu’ils affrontent.

Le président Abdel-Fattah Al-Sissi a accueilli, samedi 4 septembre, son homologue chypriote, Nicos Anastasiades, au Caire, et les présidents ont inauguré les travaux du « Comité suprême du gouvernement égypto-chypriote », qui se tient pour la première fois au niveau présidentiel. Le comité mixte, auquel ont participé des ministres concernés des deux pays, a abordé la coopération bilatérale dans les domaines de la défense, de la coopération militaire, de la sécurité, de l’énergie, du commerce, de l’investissement, du transport maritime, de l’agriculture, de l’éducation, de l’environnement et de la jeunesse. « Le comité aura un impact positif sur les relations entre les deux pays à tous les niveaux », a affirmé le président Sissi lors d’une conférence de presse conjointe. De son côté, le président chypriote a estimé qu’il s’agissait d’« une nouvelle étape pour le renforcement du partenariat stratégique avec l’Egypte », a dit Anastasiades, qualifiant l’Egypte de « pilier de la stabilité régionale » et saluant son rôle dans la lutte contre le terrorisme et la migration illégale. Il a aussi annoncé que l’Egypte et Chypre signeront un protocole d’accord ce mois-ci sur la liaison électrique entre les deux pays.

Les deux leaders ont de même discuté des derniers développements sur la scène régionale, internationale et en Méditerranée orientale. Sur le dossier du barrage éthiopien de la Renaissance, le président Sissi a déclaré avoir informé son homologue chypriote des efforts de l’Egypte pour reprendre les négociations et a exhorté la communauté internationale à « jouer un rôle sérieux dans la résolution de ce différend de longue date ». Ils ont de même abordé la situation en Libye et en Palestine. « Des discussions qui ont reflété une convergence des points de vue sur les questions d’intérêt commun », comme a affirmé le président Sissi. Il a confirmé « la position constante de l’Egypte soutenant la cause chypriote et rejetant toute pratique qui nuit à sa souveraineté ou à ses intérêts en Méditerranée orientale reconnus par les résolutions du Conseil de sécurité de l’Onu », appelant toutes les parties à respecter le droit international, la Charte des Nations-Unies et les accords de démarcation des frontières régissant l’exploitation et la proscription d’eaux territoriales.

Au niveau de la coopération tripartite en Méditerranée, le président Sissi a annoncé que le prochain Sommet égypto- gréco-chypriote se tiendra en octobre prochain en Grèce. L’Egypte, Chypre et la Grèce avaient signé un accord tripartite sur le mécanisme de coopération politique et économique à Nicosie en octobre 2020 et ont signé des accords de démarcation des frontières maritimes.

Pour l’ancien diplomate Gamal Bayoumi, le Sommet égypto-gréco-chypriote a été un message que la coopération en Méditerranée orientale est un modèle réussi à suivre pour la stabilité de la région. « La coopération égypto-gréco-chypriote a débouché sur la création du Forum du Gaz de la Méditerranée (FGM) qui a ouvert de nouveaux horizons de coopération et d’investissements entre les pays de la région dans le domaine de l’énergie et du gaz conformément au droit international », indique Bayoumi, soulignant que le sommet a permis de hisser le niveau de coopération bilatérale et de préparer au sommet trilatéral d’octobre prochain .


Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire