Semaine du 1er au 7 septembre 2021 - Numéro 1388
Zamalek, champion malgré tout
  Zamalek a célébré son 13e titre de champion d’Egypte, vendredi 27 août, après six ans d’absence. Un grand exploit après une saison difficile à tous les niveaux.
Zamalek, champion malgré tout
Mohamad Mosselhi01-09-2021

« Je suis très content de ce titre. On a beaucoup travaillé pour réaliser un tel succès. Ce titre a un goût différent vu les nombreuses difficultés qu’a affrontées l’équipe cette saison. Pour moi c’est un grand exploit », a déclaré Tareq Hamed, milieu de Zamalek et de la sélection, vendredi 27 août, suite au couronnement de son équipe comme champion d’Egypte. Les Blancs ont été officiellement déclarés champions d’Egypte, mardi 24 août, suite à leur victoire contre Al-Intag Al-Harbi à une journée de la fin du championnat. Mais ils ont dû attendre jusqu’à la dernière journée, vendredi, pour lever le trophée. En ce jour, les Blancs ont fêté leur titre cher, qui intervient après six ans d’absence et suite à un grand nombre d’obstacles, à tel point que l’équipe n’était pas favorite.

En effet, Zamalek a commencé la saison dans une situation assez critique. Des joueurs démoralisés à cause de leur défaite lors de la finale de la Ligue des champions d’Afrique à quelques jours du début de la saison. De même, le conseil d’administration du club a été dissous le lendemain de la défaite africaine et un comité provisoire a pris l’équipe en charge. Sans moyens financiers, ce comité n’a pas réussi à recruter de joueurs pour renforcer l’effectif de l’équipe. De même, les dirigeants du club n’ont pas aussi réussi à assurer un versement régulier des salaires des joueurs, qui ont exprimé à plusieurs reprises leur mécontentement de leurs arriérés. A cause de cette crise financière, le club a dû accepter le départ de la jeune star de l’équipe, Moustapha Mohamad, pour la formation turque de Galatasaray en janvier dernier. Une grande perte pour l’équipe, vu les grandes capacités de l’attaquant de l’équipe. En outre, les responsables de ce comité n’ont pas réussi à convaincre le milieu international tunisien de l’équipe, Ferjani Sassi, de renouveler son contrat avec l’équipe, et il a quitté le club en mai dernier.

Perdre deux grandes stars comme Mohamad et Sassi en pleine saison était un grand choc pour l’équipe. Et c’était l’élimination des 8es de finale de la nouvelle édition de la Ligue des champions d’Afrique comme un autre choc pour l’équipe. Cette élimination a coûté à Jaime Pacheco, ancien directeur technique de l’équipe, son poste et le Français Patrice Carteron a été déclaré comme son successeur. Quelques jours après, un nouveau comité a été nommé pour diriger le club en mai dernier pour que les Blancs trouvent une nouvelle direction technique et une autre administrative au cours de la saison. Carteron était familier pour l’équipe d’autant plus qu’il a dirigé les Blancs à la première moitié de 2020.

Forte personnalité

A la surprise générale et malgré tous ces obstacles, les résultats de l’équipe dans le championnat étaient assez satisfaisants. Sur 14 rencontres sous le commandement de Pacheco, l’équipe en a remporté 10, une seule défaite et 3 matchs nuls. Le Portugais a quitté l’équipe au sommet du championnat, alors que le rival éternel Ahli était occupé dans sa campagne africaine. « Je suis ici pour remporter des titres. Nous sommes à la tête du classement et nous devons conserver notre place jusqu’à la fin du championnat », a déclaré Carteron à ses joueurs, lors de sa première réunion avec l’équipe. « Pour y parvenir, nous devons être très puissants mentalement et nous devons croire dans notre capacité à remporter le titre », a-t-il ajouté.

Ce dernier a déclaré, suite au couronnement de l’équipe, que les joueurs étaient à la hauteur de leur mission, qu’ils ont appliqué ses instructions à la lettre et qu’ils se sont concentrés seulement sur le terrain sans rendre compte de à ce qui se passe dans le club. « L’équipe a présenté une forte personnalité surtout dans les derniers mètres de la compétition. L’équipe apparaît très solide, et la détermination des joueurs était claire dans les matchs en changeant les résultats à la dernière minute, comme c’était le cas contre Talaë Al-Gueich, Masri et Pyramids FC », indique Carteron. « Je suis fier de travailler avec ce groupe de joueurs qui ont tout présenté lors de cette saison, et les supporters du club doivent avoir le même sentiment. Je remercie tous les joueurs pour leurs efforts et leur grand travail », ajoute-t-il.

Concernant les joueurs, cette saison a témoigné d’une performance exceptionnelle de la part de plusieurs joueurs à l’image du défenseur solide de l’équipe Mahmoud Hamdi, qui a joué un grand rôle pour que l’équipe achève la saison comme la meilleure défense dans le championnat avec 21 buts. L’infatigable Tareq Hamed était l’un des grands atouts de l’équipe avec ses grands efforts et sa forte personnalité sur le terrain. Le latéral gauche de l’équipe Mohamad Abdel-Chafi a surpris cette saison. Le vétéran défenseur a raté la première moitié de la saison à cause d’une grande blessure et pour beaucoup d’observateurs, cette saison serait la dernière pour lui. Mais Abdel-Chafi est retourné en puissance, réservant une place de titulaire à l’équipe et en outre, il était parmi les convoqués des Pharaons pour les qualifications du Mondial. Et il est clair qu’il va continuer sa mission avec l’équipe la saison prochaine.

Le duo offensif, le Marocain Achraf Bencharki et Ahmad Sayed dit Zozo, a joué un rôle primordial dans le sacre du championnat en réalisant de bonnes statistiques. Bencharki a marqué 15 buts et il a offert 6 passes décisives. Quant à Zizo, il a trouvé le but à 9 reprises et il a offert 7 passes décisives. Un bilan excellent, vu que Zamalek a marqué 61 buts tout au long de la saison.

Mais le succès de Zamalek cette saison ne doit pas cacher que l’équipe a besoin d’une touche capable d’épauler les titulaires. Il était clair que Zamalek a disputé la majorité des rencontres avec un groupe de 15 joueurs, de sorte que Carteron n’a pas utilisé à plusieurs reprises l’option de faire 5 remplacements, faute de remplaçants de taille. Ce qui a posé beaucoup de pression sur les titulaires.

Maintenant, les Blancs pourront jouir des services des joueurs prêtés qui ont confirmé leur mérite, à l’image de Moustapha Fathi, second buteur du championnat avec Smouha, Omar Al-Saïd, qui a brillé avec Gouna, et Karim Bambo, ailier de la Banque nationale. Ce trio va réintégrer les rangs de l’équipe à la saison prochaine et va donner un nouveau souffle à l’équipe.

Focus

Statistiques de la saison

34 rencontres, 24 victoires, 8 matchs nuls, 2 défaites, 61 buts et 21 buts encaissés.

Clean sheets : 17 rencontres

Série de victoires : 8 rencontres Assouan (3-0), Maqassa (1-0), Ghazl Al-Mahalla (3-0), Ittihad d’Alexandrie (2-1), Ismaïli (2-0), Wadi Degla (1-0), Ceramica Cleopatra (2-1), Al-Intag Al-Harbi (2-0).

Coach : Jaime Pacheco (Portugal) et Patrice Carteron (France).

Capitaine : Mahmoud Abdel-Razeq« Chikabala ».

Buteurs : Achraf Bencharki (15 buts), Youssef Ibrahim « Obama » (10 buts), Ahmad Al-Sayed « Zizo » (9 buts).

Titres

Ligue des champions (5) : 1984, 1986, 1993, 1996, 2002.

Coupe de la CAF (1) : 2019

Coupe d’Afrique des vainqueurs des coupes (1) : 2000

Supercoupe d’Afrique (4) : 1994, 1997, 2003, 2020.

Coupe Afro-asiatique (2) : 1987, 1997.

Championnat égyptien (13) : 1960, 1964, 1965, 1978, 1984, 1988, 1992, 1993, 2001, 2003, 2004, 2015, 2021.

Coupe d’Egypte (27) : 1922, 1932, 1935, 1938, 1941, 1943, 1944, 1952, 1955, 1957, 1958, 1959, 1960, 1962, 1975, 1977, 1979, 1988, 1999, 2002, 2008, 2013, 2014, 2015, 2016, 2018, 2019.

Supercoupe d’Egypte (4) : 2002, 2003, 2016, 2020.


Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire