Semaine du 1er au 7 septembre 2021 - Numéro 1388
30 ans de bouleversements en Egypte
  Dans son ouvrage Déconstruire l’illusion. L’Egypte et la recherche du sens dans un monde en mutation, le chercheur et intellectuel Nabil Abdel-Fattah tente de disséquer les changements de la société égyptienne.
30 ans de bouleversements en Egypte
Rasha Hanafy01-09-2021

Il s’agit d’une compilation d’articles et d’études sur la culture, la langue, la violence politique et l’identité, qui ont été déjà publiés en trois décennies. L’ensemble permet de mieux saisir les changements de la société égyptienne durant les dernières années. Nabil Abdel-Fattah, conseiller auprès du Centre des Etudes Politiques et Stratégiques (CEPS) d’Al-Ahram, a fait une sélection dans trois de ses ouvrages précédents, lesquels ont paru dans les années 1990. Le premier est intitulé Khitab Al-Zaman Al-Ramadi. Roëya fi Azmette Al-Saqafa Al-Misriya (le discours d’une époque grisâtre. Regard sur la crise de la culture égyptienne). Le deuxième, Aql Al-Azma. Taämolate Naqdiya fi Saqafette Al-Onf wal Gharaëz wal Khayal Al-Mastour (la logique de crise. Réflexions sur la culture de la violence, les instincts et l’imaginaire). Et le troisième, Al-Wagh wal Qinaä : Al-Haraka Al-Islamiya wal Onf wal Tatbie (pile et face : le mouvement islamique, la violence et la normalisation).

Pourquoi l’auteur a-t-il décidé de faire cette sélection de textes, quelque trente ans de leur publication ? La réponse est précisée dans l’introduction : « Nous vivons dans un monde qui ne cesse de changer. Nous avons connu la quatrième révolution industrielle (les téléphones portables), la révolution numérique, l’intelligence artificielle et les robots. Nous avons également connu le démantèlement de grands empires, la variation du rôle de l’Etat ; les décideurs sont désormais les propriétaires d’entreprises. Nous avons été témoins aussi de la montée du populisme et celle de l’extrême droite dans de nombreux pays occidentaux. Le coronavirus a révélé la fragilité des systèmes sanitaires de par le monde et a mené à une transformation virtuelle ; l’éducation, le travail et les conférences internationales sont devenus en ligne. Tout ceci n’était sans influencer les cultures, les valeurs humaines, et par conséquent, l’identité. (…) Les trois livres en question aident à comprendre comment se sont produits ces changements. Mes critiques portent sur les élites et non seulement sur les pouvoirs politiques ».

L’identité égyptienne face aux défis

L’ouvrage souligne que depuis cinq décennies, la nation égyptienne fait face à des défis et des défaites, qui ont eu leur impact sur la société et la vie quotidienne des citoyens : la défaite de 1967, le mélange politique et religion sous Sadate qui a conduit à une haine confessionnelle, la percée des mouvements radicaux et leurs attentats contre les étrangers, l’or noir et l’influence des pays du Golfe … L’auteur fait remarquer que cet état des lieux a mené à « la régression de la production culturelle, au recul du rôle culturel égyptien dans la région, en faveur d’autres pôles d’attraction situés dans les pays du Golfe et le Maghreb ».

Abdel-Fattah assure dans son ouvrage que les nouvelles générations ont besoin de renouveler la pensée, de revisiter les cadres théoriques et les concepts, tout notre héritage. Et ce, dans le but de déconstruire les illusions et les mythes du soi collectif. Un cri contre l’érosion de la modernité et le chaos intellectuel.

Tafkik Al-Wahm. Misr wal Bahs An Maana fi Alam Motahawel (déconstruire l’illusion. L’Egypte et la recherche du sens dans un monde en mutation), de Nabil Abdel-Fattah, aux éditions des Palais de la culture, 2021, 426 pages.


Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire