Semaine du 25 au 31 août 2021 - Numéro 1387
Bourse : La reprise
  La Bourse égyptienne a retrouvé son élan, dopée par les annonces de profits des entreprises et la nouvelle de l’introduction en Bourse de la Société de la Nouvelle Capitale administrative. Explications
Bourse : La reprise
Les échanges quotidiens en Bourse ont doublé au cours de la dernière période. (Photo : Reuters)
Gilane Magdi25-08-2021

Il semblerait que la Bourse égyptienne ait surmonté les répercussions de la pandémie du Covid-19 et ses indicateurs sont dans le vert depuis fin juin. L’indice principal de la Bourse des actions les plus actives EGX 30 a connu une hausse de 11 % pour atteindre 10 690 points le 22 août contre 9 797 points (le plus bas niveau depuis le début de l’année) le 20 juin, selon le site de la Bourse égyptienne. De même, l’indice EGX 70 a aussi augmenté de presque le quart, passant à 2 922 points le 22 août contre 2 329 points le 20 juin. « Les investisseurs particuliers ont préféré les petites actions au cours de la dernière période entraînant ainsi la hausse de l’indice EGX 70 à un taux plus élevé que l’indice EGX 30 des grandes actions et l’augmentation de la valeur quotidienne des échanges », explique à Al-Ahram Hebdo Amr Al-Alfy, directeur du département des recherches au sein du groupe financier Prime Holding, en assurant que la valeur quotidienne des échanges a presque doublé dépassant les 2 milliards de L.E. contre un milliard de L.E. au cours des six premiers mois de l’année.

La reprise de la Bourse a commencé fin juin dernier, soutenue par les annonces de profits des sociétés au premier semestre de l’année qui ont dépassé largement les estimations des analystes. « Les entreprises ont annoncé des hausses de leurs profits comprises entre 25 % et 300 %. Ces résultats ont dépassé largement nos estimations, ce qui prouve que les différents secteurs de l’économie se sont remis de la pandémie de Covid-19 », explique Hanan Ramses, directrice du département d’analyse économique au sein de la société de courtage Al-Horrya. Et d’ajouter que trois secteurs principaux ont dominé les échanges boursiers. Il s’agit du secteur immobilier qui a connu la hausse de profits la plus notable, suivi par le secteur des services financiers non bancaires et celui des boissons et des produits alimentaires. Les entreprises appartenant au secteur immobilier ont marqué la plus grande hausse. Amer Group vient en tête de liste avec une hausse de 537,37 %, soit 176 millions de L.E. durant le premier semestre de 2021, contre 27 millions de L.E. durant la même période de 2020. La société Porto Group a réalisé des profits nets de 71,79 millions de L.E. de janvier à juin 2021 contre des pertes de 24,7 millions de L.E. durant la même période de 2020, alors que le Groupe Talaat Moustafa a connu une hausse des profits de 23 % seulement. Le secteur des services financiers non bancaires a connu une bonne performance avec la hausse des bénéfices de sociétés telles que le groupe financier Hermes Holding et la société de paiement électronique Fawry de 78,5 % et 60 % respectivement durant le premier semestre de cette année par rapport à la même période de l’année passée.

Une annonce importante

L’annonce de l’introduction en Bourse de la Société publique de la Nouvelle Capitale administrative a été un autre catalyseur. Le 14 août, le président Abdel-Fattah Al-Sissi a confirmé l’introduction de la Société de la Nouvelle Capitale, dotée de fortes liquidités estimées à 100 milliards de livres et d’actifs d’une valeur de 3 000 milliards de L.E., à la Bourse égyptienne durant les deux prochaines années. « Cette annonce a été un message aux investisseurs que l’autorité politique s’occupe de la Bourse égyptienne et du secteur immobilier. Des réunions multiples ont eu lieu au cours de la dernière période entre le Conseil des ministres et le président de la Bourse pour simplifier les règles de cotation des nouvelles sociétés », note Hanan Ramses, en ajoutant que cette annonce se reflétera positivement sur la performance du secteur immobilier à la Bourse.

Hanan Ramses et Amr Al-Alfy sont optimistes quant à l’avenir de l’investissement en Bourse au cours de la prochaine période. Pour Amr Al-Alfy, les indicateurs de la Bourse vont poursuivre leur bonne performance jusqu’à la fin de l’année avec l’émission prévue des deux nouvelles entreprises appartenant au secteur de la technologie financière (fintech) en Bourse : la société holding Ebtekar (regroupant les sociétés de technologie financière Bee et Masary), qui sera lancée pendant le 4e trimestre de l’année, et la société de paiement électronique E-finance. « Les institutions nationales et étrangères vont sans doute accentuer leurs échanges en Bourse durant la prochaine période avec le lancement de nouveaux produits dans ce secteur de l’e-finance doté d’opportunités de croissance prometteuses », prévoit Al-Alfy. Hanan Ramses ajoute que la hausse prévue du taux d’inflation et l’insistance de la Banque Centrale d’Egypte (BCE) à ne pas relever ses taux d’intérêt feront de la Bourse une meilleure alternative aux yeux des investisseurs.


Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire