Semaine du 4 au 10 août 2021 - Numéro 1384
Coronavirus : Le variant Delta change la donne
  Alors que plusieurs pays assouplissent les restrictions, le variant Delta est en passe d’imposer un retour au port du masque et des gestes barrières, y compris pour les personnes vaccinées.
Coronavirus : Le variant Delta change la donne
Le port du masque est conseillé même aux personnes vaccinées. (Photo : Reuters)
Chérif Albert04-08-2021

La guerre contre le Covid-19 a changé. Si la protection vaccinale reste très efficace contre les formes graves du coronavirus, des preuves s’accumulent selon lesquelles le variant Delta, identifié pour la première fois en Inde, est capable d’infecter les personnes entièrement vaccinées à un taux plus élevé que les versions précédentes.

Le Centre américain de contrôle et de prévention des maladies (CDC), qui, il y a plusieurs mois, avait annoncé aux Américains vaccinés qu’ils n’avaient plus besoin de porter de masques, est revenu sur ses propos la semaine dernière, affirmant que même les personnes entièrement vaccinées devraient porter le masque dans les endroits où le virus était susceptible de se propager.

Une note interne du CDC a indiqué que le variant Delta, détecté pour la première fois en Inde et désormais dominant dans le monde entier, risquait des formes plus graves de la maladie que les souches antérieures du virus.

Selon ce document, les personnes contaminées pourraient autant transmettre le virus, qu’elles soient vaccinées ou non.

Selon une analyse menée dans le Massachusetts, les personnes infectées auraient une charge virale importante dans le nez et la gorge, qu’elles soient vaccinées ou non. Or, il n’y avait pas de différence dans la charge virale des personnes vaccinées ou non vaccinées qui ont été testées, rapporte la présentation du CDC, ce qui semble indiquer un même degré de contagiosité quel que soit le statut vaccinal.

Jusqu’à présent, le SARS-CoV-2 était considéré à peu près aussi contagieux que la grippe, mais est devenu comparable à la varicelle. Une personne contaminée par le variant Delta le transmettrait à huit autres en moyenne.

Maria van Kerkhove, responsable technique de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) pour le Covid-19, a déclaré que le variant Delta était environ 50 % plus transmissible que les souches ancestrales du SARS-CoV-2 détecté pour la première fois en Chine fin 2019. Dans cinq des six régions de l’OMS, les infections par le Covid-19 ont quasiment doublé ces quatre dernières semaines.

Le développement de vaccins hautement efficaces a peut-être amené de nombreuses personnes à croire qu’une fois vaccinées, le Covid-19 ne représentait que peu de menace pour elles. En conséquence, l’utilisation ciblée de masques, la distanciation sociale et d’autres mesures peuvent à nouveau être nécessaires même dans les pays avec de vastes campagnes de vaccination, prônent les spécialistes.

Même dans ces pays, qui ont été parmi les premiers à déployer des campagnes de vaccination, le nombre de cas a augmenté. Vendredi, le Public Health England a déclaré que sur un total de 3 692 personnes hospitalisées en Grande-Bretagne avec le variant Delta, 58,3 % n’étaient pas vaccinées et 22,8 % étaient complètement vaccinées. A Singapour, des responsables gouvernementaux ont signalé que les trois quarts des cas de coronavirus se sont produits parmi des personnes vaccinées, bien qu’aucun n’ait été gravement malade. Alors que les responsables de la santé israéliens ont déclaré que 60 % des cas actuels de Covid-19 hospitalisés sont des personnes vaccinées. La plupart d’entre elles ont 60 ans ou plus et ont souvent des problèmes de santé sous-jacents. Chiffres plus rassurants, aux Etats-Unis, où le variant Delta représente environ 83 % des nouvelles infections, les personnes non vaccinées représentent près de 97 % des cas graves.

Déception des personnes vaccinées

Dr Monica Gandhi, médecin spécialiste des maladies infectieuses à l’Université de Californie à San Francisco, a déclaré que de nombreuses personnes vaccinées sont « tellement déçues » par le fait qu’elles ne sont pas protégées à 100 % contre les infections. Mais le fait que presque tous les Américains hospitalisés avec le Covid-19 en ce moment ne soient pas vaccinés rassure quant à l’efficacité du vaccin.

« Lorsque les vaccins ont été développés pour la première fois, personne ne pensait qu’ils allaient prévenir l’infection », renchérit Carlos del Rio, professeur de médecine et d’épidémiologie des maladies infectieuses à l’Université Emory à Atlanta. L’objectif a toujours été de prévenir les maladies graves et la mort, ajoute-t-il.

Le docteur Mike Ryan, chargé des situations d’urgence à l’OMS, a tenu à relativiser les conséquences de cette mutation.

« Les mêmes mesures que nous avons appliquées auparavant vont arrêter ce virus. Elles stoppent le variant Delta, surtout si vous ajoutez la vaccination », a-t-il rassuré, tout en insistant que les gestes barrières restent de mise. « En moyenne, une personne avec ce virus va infecter plus de gens si elle est porteuse du variant, à moins que nous ne l’empêchions en continuant à appliquer les mesures qui réduisent la transmission, comme la distanciation physique, le port du masque, l’hygiène des mains, nous assurer que nous ne passons pas trop de temps avec trop de gens dans des endroits mal aérés et toutes ces mesures que nous avons évoquées à tant de reprises », a-t-il expliqué.


Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire