Semaine du 14 au 20 juillet 2021 - Numéro 1382
Santé en bref
14-07-2021
 
 

Variant Delta : Deux doses de vaccin semblent protéger
Deux doses de vaccin anti-Covid-19 semblent protéger contre le très contagieux variant Delta, a indiqué jeudi l’Agence européenne des médicaments (EMA). « Des données émergentes provenant de preuves concrètes montrent que deux doses de vaccin protègent contre le variant Delta », a déclaré Marco Cavaleri, responsable de la stratégie vaccinale à l’EMA.

« Nous sommes conscients des inquiétudes causées par la propaga­tion rapide du variant Delta », a poursuivi M. Cavaleri. « A l’heure actuelle, il semble que les quatre vaccins approuvés dans l’Union européenne protègent contre toutes les souches circulant en Europe, y compris le variant Delta », a-t-il ajouté. Quatre vaccins sont actuelle­ment autorisés au sein de l’UE par l’EMA : Pfizer/BioNTech, Moderna, AstraZeneca et Johnson & Johnson.

Covid-19: Sanofi table sur un vaccin pour décembre
Le vaccin contre le Covid-19 développé par le laboratoire fran­çais Sanofi, en collaboration avec le britannique GSK, devrait être disponible en décembre, a précisé le président du laboratoire, lundi. Interrogé sur la mise à disposition de ce vaccin à base de protéine recombinante— une technologie déjà utilisée par Sanofi pour l’un de ses vaccins contre la grippe — Olivier Bogillot a confir­mé qu’il serait prêt en « décembre effectivement ». Le groupe avait précédemment indiqué tabler sur le 4e trimestre, puis précisé envisager une mise à disposition d’ici la fin de l’année. Ce vaccin, désormais en phase d’essais massifs, dits de phase 3, avait enregistré un retard de plusieurs mois, suscitant la controverse.

Parallèlement, Sanofi développe un autre vaccin contre le Covid, basé sur la technologie de l’ARN messager, avec un partenaire améri­cain, la start-up Translate Bio. Ils ont entamé de premiers essais cli­niques qui doivent donner leurs résultats au troisième trimestre.

Le candidat vaccin anti-Covid de CureVac seulement efficace à 48 %
CureVac a fait savoir la semaine dernière que son candidat vaccin contre le Covid-19 s’était montré efficace à 48% lors de l’ultime ana­lyse du vaste essai clinique réalisé par le laboratoire, un taux à peine supérieur à celui rapporté après une analyse préliminaire des données cliniques (47%). En excluant les participants à l’ultime phase d’es­sais âgés de plus de 60 ans, l’effica­cité du produit est de 53%, a indi­qué la firme biotechnologique alle­mande.

L’ultime phase des essais cli­niques des vaccins de Pfizer-BioNTech et de Moderna, eux aussi ARNm, avait démontré une effica­cité supérieure à 90% contre le Covid-19 pour toutes les tranches d’âge. Ces essais avaient toutefois été menés lorsque la souche origi­nelle du coronavirus était domi­nante. La firme avait déclaré par le passé qu’un seuil de 50% d’effica­cité était en principe nécessaire, mais que d’autres facteurs pour­raient entrer en ligne de compte.


Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire