Semaine du 14 au 20 juillet 2021 - Numéro 1382
Christine Gourjux : Les formations de l’IUFP sont une voie vers l’emploi
  Christine Gourjux, attachée de coopération pour le français à l’Institut Français d’Egypte (IFE), passe en revue la réforme des formations entreprise par l’IFE et qui s’adresse aux professeurs en Egypte.
Christine Gourjux,
Propos recueillis par Marianne William14-07-2021

Al-Ahram Hebdo : L’Institut Français d’Egypte (IFE) soutient les établissements scolaires en Egypte, et ce, en offrant des formations professionnalisantes de haute qualité aux enseignants et aux futurs enseignants. Pouvez-vous nous en parler ?

Christine Gourjux: L’Institut Universitaire de Formation des Professeurs (IUFP) à l’IFE existe en Egypte depuis 2003, il est le centre de formation relevant de l’ambassade de France en Egypte et un véritable organisme de formation de professeurs de français et des Disciplines Non Linguistiques (DNL: sciences et mathématiques). Il offre plusieurs formations. Premièrement, la « Formation initiale » (1 an), destinée aux jeunes professeurs débutants, aux étudiants de quatrième année d’université qui désirent devenir des professeurs de français ou de DNL et à toute personne en recherche d’emploi de professeur ou qui est en reconversion professionnelle. Ce parcours inclut un stage pratique durant lequel les stagiaires se rendent dans les établissements scolaires où ils sont suivis par un conseiller tuteur. Deuxièmement, la « Formation continue », qui s’adresse aux professeurs en fonction et a pour objectif de renforcer leurs compétences professionnelles durant 2 ans. Troisièmement, la « Formation des formateurs », destinée aux futurs cadres de l’éducation, réformée, elle accueillera les stagiaires à la rentrée universitaire 2022.

— Le monde éducatif en Egypte est en pleine mutation. Qu’en est-il aussi des formations qu’offre l’IUFP ?

— Depuis la rentrée universitaire 2020, l’IUFP est entré en rénovation. Une rénovation qui se poursuit également à la rentrée 2021. L’IUFP a réformé ses contenus en créant des modules en accord avec la réforme impulsée par le Dr Tarek Shawki, ministre de l’Education et de l’Enseignement technique, tels que l’interdisciplinarité, les troubles de l’apprentissage et la méthodologie de projet. Les troubles de l’apprentissage touchent en Egypte et ailleurs dans le monde un certain nombre d’élèves, les professeurs doivent être formés à la détection de ces troubles de façon à informer les familles et pouvoir aider ces élèves.

L’un des modules innovants est consacré à l’enseignement à distance, c’est un module fondamental dans ce contexte post-crise sanitaire. L’enseignement ne peut pas demeurer tel qu’il était avant le Covid-19. Le public adulte auquel nous nous adressons est entré dans une nouvelle dynamique d’apprentissage, les élèves aussi. Ce module s’inscrit en complémentarité à l’enseignement des technologies adaptées à l’enseignement.

Module fondamental pour le métier dans un monde en pleine mutation technologique. Nous avons également introduit les modules: neurosciences cognitives et éthique professionnelle. Enfin, la langue française est abordée par des débats sur des actualités. A cela s’ajoutent également « les fondamentaux » : sciences de l’éducation, culture francophone et interculturalité, psychologie de l’enfant et de l’adolescent. Autant d’experts égyptiens et français qui sont réunis pour donner le meilleur. Chacun dans son domaine professionnel, professeurs d’université et du secondaire, mais aussi Mariam Bedouani, neuropsychiatre, Jean-Luc Berthier, spécialiste des sciences cognitives de l’apprentissage. Toute une équipe au service de la coopération France-Egypte. La formation a lieu en partie à distance et repose sur deux modalités : des modules en autonomie déposés sur une plateforme Moodle et des modules via Zoom. Tous les contenus de la formation à distance ont été développés pour la portabilité vers les tablettes et smartphones. Cependant, l’objectif de l’IUFP est aussi de maintenir le lien social et la cohésion de groupe, il existe donc aussi des cours en présentiel un dimanche par mois. Et cela est un facteur de motivation et de réussite. Dès janvier 2022, nous allons diversifier notre offre, notamment par des webinaires, des forums et des tchats. Les webinaires s’adresseront à l’ensemble des stagiaires. Ils seront animés par des experts internationaux et toucheront différentes problématiques en lien avec l’éducation. Les forums proposeront des analyses de cas pratiques. Un véritable travail collaboratif sera proposé aux étudiants. Les tchats stimuleront l’interaction.

En parallèle à tout cela, une bibliothèque virtuelle dotée de ressources professionnelles considérables va permettre une ouverture et un enrichissement professionnels. Nous serons dans un véritable campus virtuel.

— Et qui sont les partenaires de l’IUFP ?

— Notre principal partenaire est le ministère égyptien de l’Education et de l’Enseignement technique. A la rentrée 2022, l’obtention d’un diplôme d’université en partenariat avec l’UFE viendra couronner la réussite des stagiaires. L’Institut national supérieur des métiers de l’éducation de Paris Sorbonne (INSPÉ) est notre partenaire depuis 2003. Enfin, le Secrétariat général des écoles catholiques et le réseau Canopé sont aussi à nos côtés.

— Qu’en est-il de la nouvelle antenne d’Alexandrie ?

— L’IFE s’est fixé comme objectif de s’adresser à tous les professeurs égyptiens présents sur l’ensemble du territoire. C’est un projet ambitieux. A ce sujet, il ouvre une antenne de l’IUFP à Alexandrie en octobre 2021. Ainsi, les stagiaires qui sont plus proches d’Alexandrie, comme la zone de Delta, auront l’occasion d’assister aux cours en présentiel à Alexandrie, ce qui permet d’obtenir une certaine équité territoriale entre Le Caire et Alexandrie.

— A votre avis, pourquoi un professeur ou une personne à la recherche d’emploi de professeur devrait-il choisir les formations qu’offre l’IUFP ?

— Les formations de l’IUFP sont des formations professionnalisantes qui visent le développement et le renforcement des compétences professionnelles. Les deux composantes du métier du professeur sont traitées par une formation théorique de haute qualité et une formation pratique avec un stage d’observation sur le terrain. Cela permet de développer les savoirs, les savoir-être et les savoir-faire. Par ailleurs, à travers l’IUFP, les stagiaires vont pouvoir se constituer un réseau d’établissements et un réseau social et professionnel. Grâce à ce réseau, ils auront un accès facilité vers les lieux où l’emploi existe. Professeurs de français Langue Vivante 1 (LV1), professeurs de Langue Vivante 2 (LV2) ou professeurs de DNL, tous sont concernés par nos formations. Chaque année, 100% des stagiaires de formation initiale trouvent un emploi. L’IUFP est une voie vers l’emploi. Je souhaiterais également insister sur le fait que ces contenus de haute qualité sont adaptés au contexte éducatif égyptien. L’Egypte possède des professionnels, des experts, des professeurs d’université égyptiens et du secondaire extrêmement compétents et qui connaissent l’élève égyptien et ses besoins. Enfin, l’IUFP donne accès à un diplôme d’université à un tarif très intéressant: Formation initiale à 6655 L.E. ; Formation continue à 5720 L.E. Etudiants (4e année) et professeurs en fonction bénéficient d’une réduction de 25% ! Un rendez-vous de formation à ne pas manquer.


Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire