Semaine du 9 au 15 juin 2021 - Numéro 1377
Joyau du GEM, l’Escalier géant attend les visiteurs
  Le Grand Musée égyptien (GEM) ouvrira ses portes fin 2021. Alors que les travaux sont presque achevés, le Grand escalier sur lequel ont été installés des monuments géants est particulièrement attendu. Dossier.
Joyau du GEM
Nasma Réda02-06-2021

72 statues colossales représentant des rois, des reines, des dieux et des déesses sont prêtes à accueillir les visiteurs du nouveau Grand Musée égyptien (GEM). En traversant le Grand Hall où se dresse le colosse du grand conquérant Ramsès II, suivi de la colonne de son fils Mérneptah et deux statues ptolémaïques en granite rose provenant du trésor englouti de la baie d’Abou-Qir à Alexandrie, le trajet de la visite nous mène au Grand escalier. C’est le joyau du GEM. Large à la base, il est composé de 12 marches et se termine par une vue panoramique donnant sur le Plateau des pyramides de Guiza. Chacune des marches est ornée de pièces datant de différentes époques de la civilisation égyptienne, de l’Ancien Empire jusqu’à l’époque gréco-romaine avec une scénographie chronologique à 4 thèmes. La stèle portant le cartouche du roi Chéops, puis la statue de Khephren, suivie du colosse en albâtre de Mykérinos, occupent les premiers degrés. De grandes statues appartenant à des rois et des reines, les uns debout, d’autres assis, ainsi que des bustes se suivent sur chacune des marches de l’escalier. « Ces statues colossales reflètent le premier thème muséologique, celui de la vie royale », souligne Eissa Zidane, directeur général de la restauration et du transfert des antiquités au Grand Musée égyptien. Selon lui, la plupart de ces pièces colossales proviennent du Musée égyptien de la place Tahrir au Caire, alors que les autres proviennent des quatre coins du pays. Certaines viennent de Louqsor au sud, alors que d’autres viennent d’Alexandrie au nord, sur la côte méditerranéenne.

Déplacer les statues, une tâche ardue

Chaque pièce déposée sur cet escalier a parcouru un itinéraire exceptionnel pour arriver à sa demeure finale, à l’exemple de la statue du roi Amenhotep III, IXe pharaon du Nouvel Empire. Découverte à Louqsor dans son temple à Thèbes en 2009, elle a été transférée aux entrepôts d’Al-Bahnassa au gouvernorat de Minya et fut exposée dans l’un des musées, avant de retourner à Louqsor pour être placée au Musée national de la ville en 2016 à la demande d’Hourig Sourizian qui l’a découverte, et est enfin arrivée en 2018 au GEM pour parer le Grand escalier. Déplacer ces statues n’a pas été de tâche facile, et les défis étaient multiples. Bien que le processus soit presque le même, chaque pièce exigeait un traitement particulier. « L’emballage et les matériaux utilisés pour le transport diffèrent selon la taille et la nature des pierres de chaque pièce. Cela nécessite au départ l’étude de l’état de chaque artefact sur place, et parfois, une restauration préliminaire est nécessaire avant le déplacement », souligne Zidane.

Une fois arrivée aux portes du GEM, la pièce passe obligatoirement au centre de restauration, où commencent les travaux d’une restauration minutieuse. Les pièces sont ensuite placées sur l’une des marches du Grand escalier. Mais, étant donné que chaque pièce pèse au moins 2 tonnes et le poids peut parfois atteindre 22 tonnes, l’équipe du GEM a fait face à un obstacle, à savoir comment déposer ces pièces lourdes chacune à son emplacement conformément à la scénographie ? En fait, les responsables ont eu recours à la compagnie égyptienne Arab Contractors, qui a assumé cette charge. La compagnie a développé un moyen pour soulever les pièces et les installer à leur emplacement sur l’escalier. Cette immense construction architecturale a été conçue en 2002 pour supporter le poids de ces pièces géantes. « Les lieux de prière » est le deuxième thème de la muséologie du Grand escalier. Il s’agit de colonnes et de portes qui faisaient partie des temples pharaoniques en Egypte Antique. « Les colonnes du grand roi Ramsès II et la porte du temple d’Amenemhat figurent parmi ces pièces placées sur l’escalier », explique Zidane. Et d’ajouter que la majeure partie de ces pièces était stockée dans les entrepôts du Musée égyptien du Caire.

Une attraction unique

Le troisième thème de la muséologie de l’escalier est celui du « roi et sa relation avec les dieux ». Ce thème est représenté par une collection de statues de couple ou de triades colossales, à l’exemple de celle du roi Ramsès II assis entre, d’un côté, Ptah, dieu des artistes et des architectes et, de l’autre, la déesse guerrière, Sekhmet, protectrice des médecins et des magiciens, et qui a une puissance destructive.

Les sarcophages des rois et des reines et les vases canopes sont le quatrième et dernier thème de ce remarquable escalier. « Le Grand escalier sera, lors de l’inauguration du GEM, une attraction unique que l’on ne trouve pas dans les musées du monde entier », assure le major Atef Moftah, superviseur général du projet de la construction du GEM et de la région qui l’entoure. Les pièces ont été infiniment bien choisies par un comité d’experts en égyptologie. Parmi ces experts figurent notamment Dr Mohamad Saleh, Dr Hassan Sélim, Dr Al-Tayeb Abbas, assistant du ministre du Tourisme et des Antiquités pour les affaires du GEM, et Dr Moustapha Waziri, secrétaire général du Conseil suprême des antiquités. Selon le major Moftah, le Grand escalier, avec ses géantes sculptures, est aujourd’hui prêt à accueillir les visiteurs. Et d’ajouter que les travaux d’éclairage et les dernières retouches sont à 98% terminés. « On installe l’éclairage et on fait des tests pour qu’il soit prêt le jour de l’ouverture », conclut-il l

Le GEM en quelques lignes :

— Le GEM est le plus grand musée dédié à une seule civilisation.

— Le GEM a pour objectif d’accueillir 5 millions de visiteurs par an.

— Situé à Guiza, face au Plateau des pyramides, le GEM est construit sur une superficie de 117 feddans et le coût de sa construction s’élève à plus d’un milliard de dollars.

— Le GEM abrite des milliers de pièces d’antiquité dédiées à l’Egypte Ancienne, de l’Ancien Empire à l’époque gréco-romaine.

— Pour la première fois, presque toute la collection du célèbre jeune roi Toutankhamon, qui compte plus de 5000 pièces découvertes par Howard Carter en 1922 dans la tombe du roi à la vallée des Rois à Louqsor, sera exposée.

— Le GEM possède le premier obélisque suspendu au monde, et le Grand escalier qui comprend des objets monumentaux.


Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire