Semaine du 26 mai au 1er juin 2021 - Numéro 1375
Ahli à la recherche d’un quadruple
  Décimé par les blessures, Ahli ne brille pas mais assure l’essentiel. Les Rouges se sont qualifiés pour la demi-finale de la Ligue d’Afrique aux dépens des Sud-Africains de Mamelodi Sundowns. Ils affronteront le RS Berkane (Maroc) vendredi prochain en Supercoupe d’Afrique.
Ahli à la recherche d’un quadruplé
Le défenseur d’Ahli Yasser Ibrahim a marqué le but d’égalité de son équipe face à Sundowns à Pretoria (1-1).
Karim Farouk26-05-2021

Cela fait déjà quelques mois qu’Ahli trébuche mais ne tombe pas. Le ténor cairote a souffert face au champion sud-africain de Mamelodi Sundowns mais il a fini par assurer son passage en demi-finales de la Ligue d’Afrique après un nul 1-1 à Pretoria (2-0 victoire à l’aller au Caire.). Le champion d’Egypte et d’Afrique a ses excuses. La fatigue d’abord. Ahli a disputé 12 matchs depuis le 14 avril dernier, une cadence infernale. En février, il s’était rendu au Qatar pour décrocher une médaille de bronze en Coupe du monde des clubs qui a pesé lourd physiquement sur les joueurs. Puis, il y a l’absence d’éléments-clés de l’équipe comme le latéral tunisien, Ali Maaloul, l’atta­quant nigérien, Junior Ajayi, et le milieu des Pharaons, Hamdi Fathi en raison de blessures. 11 joueurs sont passés récemment à l’infirme­rie.

« Je comprends que parfois notre performance ne plaît pas mais il faut voir aussi les choses de notre côté. Nous jouons dans des circons­tances très difficiles que je n’ai jamais vues auparavant. En ce qui me concerne, je regarde ma liste des épreuves et je vois que jusqu’à présent je coche devant toutes les cases. On a remporté le Championnat, la Coupe d’Egypte, la Ligue d’Afrique, une médaille de bronze en Coupe du monde des clubs et nous sommes qualifiés pour les phases éliminatoires de la nouvelle édition de la Ligue d’Afrique », avait dit l’entraîneur Pitso Mosimane lors de la confé­rence de presse à la suite du match de Zamalek le 10 mai.

Ahli favori

La Supercoupe d’Afrique face aux Marocains du RS Berkane ven­dredi à Doha sera une nouvelle case à cocher. Sur le papier, Ahli est grand favori pour le titre mais sur un match, tout peut arriver. Le RS Berkane n’est pas une force clas­sique du football marocain et ne compte qu’un titre de Coupe du Maroc et un titre de Coupe de la Confédération en 2020, mais il a montré qu’il pouvait faire mal. En effet, après avoir perdu la finale de la Coupe de la Confédération en 2019 contre Zamalek sur penaltys 5-3 (1-1 sur l’ensemble des deux matchs), il est revenu en 2020 pour remporter son premier titre conti­nental aux dépens de Pyramids FC, la puissance montante du football égyptien.

Mais Ahli est l’ogre du football africain avec une vingtaine de titres continentaux dont 9 de Ligue d’Afrique. L’équipe connaît parfai­tement la voie vers la victoire, même si elle semble en mauvaise forme. Elle sait comment arracher la victoire grâce à une vaste expé­rience et à la confiance associée à son emblème décoré de 9 étoiles. Face à Sundowns, Ahli a opté pour le réalisme en laissant le ballon à l’adversaire et en jouant sur les contre-attaques. « Nous ne gagnons pas les matchs en ayant la posses­sion du ballon. Je ne peux pas demander à mes joueurs de faire le pressing ou jouer à un rythme rapide vu qu’ils disputent leur troi­sième saison d’affilée sans bonne préparation et font face à un adver­saire bien préparé. Nous devons être intelligents », a dit Mosimane après le match.

Vendredi, Ahli devra encore faire preuve de sagesse car peu importe le spectacle, une finale, ça ne se joue pas, ça se gagne.


Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire