Semaine du 19 au 25 mai 2021 - Numéro 1374
Mehelba, un mental de champion
  Après avoir battu des records de précocité, le tireur égyptien Azmy Mehelba, 30 ans, a remporté l’or en skeet à la Coupe du monde cette semaine en Italie. Portrait d’un tireur qui est en passe de devenir une légende.
Mehelba est bien parti pour une médaille olympique à Tokyo.
Mehelba est bien parti pour une médaille olympique à Tokyo.
Mirande Youssef19-05-2021

Le spécialiste du skeet Azmy Mehelba est un véritable phé­nomène du tir sportif. Après avoir battu des records de précocité, il vient de réaliser le plus grand exploit de la saison en rempor­tant la Coupe du monde de tir qui s’est achevée en Italie la semaine dernière. L’Egyptien s’est adjugé la médaille d’or à la faveur d’un score de 56 points, devançant l’Américain Vincent Hancock, qui a remporté la médaille d’argent avec un total de 55 points, et l’Italien Tammaro Cassandro, qui a décroché le bronze grâce à un score de 45 points. « Cette médaille est très importante pour moi, surtout qu’elle vient après la suspension des activités sportives en raison de la pandémie de Covid-19. C’est aussi une source de motivation pour moi, car cette Coupe du monde regroupait les meilleurs tireurs du monde. Le tireur américain Vincent Hancock, que j’ai pu devancer, est l’auteur de 2 médailles d’or aux Jeux Olympiques (JO) de 2008 et 2012 », dit Mehelba. Grâce à cette médaille, l’Egypte figure dans le tableau final du skeet. Elle se classe 3e après les Etats-Unis qui occupent la première place et l’Italie (2e). En fait, cette médaille est le fruit d’efforts intenses, car Mehelba se prépa­rait à cette Coupe du monde depuis 2020, en dépit de la suspension des activités sportives. « Je ne voulais pas baisser de régime. Je m’entraînais tous les jours et j’ai participé à quelques compétitions pour rester au top », assure-t-il.

Mehelba a commencé le tir à l’âge de 11 ans au club Al-Seid d’Alexandrie. « Mon père et mon grand-père étaient d’anciens tireurs. Dès notre plus jeune âge, mon père nous a incités, mon frère Abdel-Aziz et moi, à pratiquer ce sport. Le skeet était le bon choix. C’est la dis­cipline la plus dynamique. Elle exige une forte concentration mentale et physique. Il faut savoir que le fusil pèse 3,5 kg. Pour réaliser des résultats, il faut être physiquement bon et rester très concentré mentalement », explique-t-il. A l’âge de 15 ans, Mehelba rejoint la sélection seniors grâce à une excellente per­formance au Championnat national. Il com­mence alors le chemin du succès qu’il doit à son père. « Mon père m’a consacré tout son temps et son argent. Il m’a envoyé à l’étranger pour effectuer des stages et participer à des compétitions. Il a signé un contrat avec l’en­traîneur italien Digo Gasprini, l’un des meilleurs entraîneurs au monde, pour me for­mer. Cet entraîneur m’a beaucoup aidé à améliorer mon niveau. Avec lui, je suis devenu un tireur professionnel », ajoute Mehelba.

Un palmarès impressionnant

Les sacrifices et la volonté de Mehelba l’ont amené à briller. A l’âge de 18 ans, il avait déjà un palmarès impressionnant. A sa première participation internationale en 2006, il remporte une médaille de bronze aux Championnats arabes. En 2007, il rem­porte une 6e place aux Championnats du monde de Nicossie. En 2011, il remporte l’or et réalise un nouveau record africain avec un score de 148-150. En 2013, il occupe la 4e place aux Jeux méditerra­néens de Mersin. Mehelba continue à ali­gner les victoires. En 2014, il remporte une médaille de bronze aux Mondiaux. Grâce à cette médaille, il se qualifie pour les JO de Rio en 2016 où il se classe 10e. Avec une telle performance, il est le pre­mier tireur égyptien à figurer sur la liste du classement mondial. Il remporte l’or au Grand Prix de Chypre en 2016. « Ce qui m’a aidé à développer mon niveau c’est que je n’ai pas attendu la fédération et j’ai effectué à mes frais plusieurs stages de préparation à l’étranger avec mon entraî­neur italien, avec l’objectif d’acquérir plus d’expérience », dit-il avec assurance.

En 2019, Mehelba entame son parcours en vue de la qualification pour les JO de Tokyo. Il valide son ticket olympique très tôt en remportant une médaille de bronze à la Coupe du monde en Finlande. En dépit de la pandémie, il termine l’année 2020 avec brio réalisant plusieurs victoires. Il remporte une médaille de bronze au Grand Prix du Maroc et à la Coupe du monde en Nicosie.

Ce jeune tireur au fort caractère est focalisé sur son rêve. « Au cours de la prochaine période, tous mes efforts seront consacrés à la préparation pour les JO de Tokyo. Je dois effectuer 2 stages fermés en Italie avec mon entraîneur et participer également à plusieurs compétitions, car je veux aller à Tokyo avec toutes les cartes en main », conclut-il.


Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire