Semaine du 5 au 11 mai 2021 - Numéro 1373
Les ouvriers, moteurs du développement
May Al-Maghrabi05-05-2021
 
  A l’occasion de la Fête du travail, le 1er mai, le président Sissi a salué le rôle crucial des ouvriers, notamment en cette période.

Célébrant la Fête du travail, le 1er mai, le président Abdel-Fattah Al-Sissi a exprimé sa gratitude aux ouvriers égyptiens pour leur travail laborieux et leur rôle au développement. « L’ouvrier égyptien représente la véritable richesse de la nation et le moteur du développement », a salué le président dans un discours télévisé. Il a souligné qu’au cours de ces dernières années, les réalisations successives en Egypte et l’exécution des mégaprojets, en dépit d’énormes défis, dont la situation pandémique pesante, démontrent « la volonté des Egyptiens de construire un avenir meilleur ». Une volonté motivée par les changements successifs et rapides que connaissent les mécanismes de production et des méthodes de travail dans le monde. « Ce qui implique d’aller de pair avec cet essor, d’y participer et de concurrencer via une formation continuelle de la main-d’oeuvre tout en profitant des expériences des autres pays du monde pour améliorer leurs compétences », a dit le président, appelant les ouvriers à accomplir leur travail avec perfectionnisme et dévouement. « Pour trouver sa place dans le monde moderne, il est évident de s’efforcer pour rattraper la révolution technologique, l’intelligence artificielle et l’automatisation », a jugé le président, affichant sa confiance en les capacités des ouvriers égyptiens d’assimiler ces changements et de poursuivre le processus du développement. « Je reste engagé à soutenir vos efforts pour un avenir plus prospère. Mes salutations à chaque ouvrier sur les chantiers d’Egypte », a-t-il dit.

Un discours qui met l’accent sur l’appréciation du président et de l’Etat aux ouvriers et à la valeur du travail, comme a commenté l’Union générale des syndicats des ouvriers, dans un communiqué. L’union a surtout exprimé son appui au gouvernement en ce qui concerne la mise en place des mégaprojets qui créent des offres d’emploi et augmentent la production. Sur un autre volet, le ministre de la Main-d’oeuvre, Mohamad Saafan, a déclaré que l’Egypte a pris les devants depuis le début de la crise du coronavirus en ce qui concerne la mise en place des mesures préventives pour les travailleurs ainsi qu’un système de protection sociale et d’indemnisation pour les travailleurs endommagés par la crise.

Le député Adel Abdel-Fadil, président de la commission de la main-d’oeuvre au parlement, souligne qu’à cette période de pandémie qui risquait d’entraver le processus de développement, « le travailleur égyptien était à la hauteur du défi en réalisant l’équilibre entre le travail et le maintien de la sécurité sanitaire », précisant que l’Etat a pris de nombreuses mesures en faveur des ouvriers, dont le système de protection sociale pour les travailleurs saisonniers et informels mis en place depuis 2019, la création des syndicats indépendants et l’élaboration d’une nouvelle loi sur le travail qui devrait garantir les droits des ouvriers. « Des mesures qui contribuent à renforcer les droits des ouvriers et leur permettent d’exercer leur travail sous des conditions décentes », se félicite le député.


Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire