Semaine du 10 au 16 mars 2021 - Numéro 1365
Une vie dédiée à la République
  Député et ancien militaire, Kamal Amer est décédé cette semaine, laissant derrière lui une carrière patriotique qui lui a valu l'hommage du président de la République.
Kamal Amer
May Al-Maghrabi10-03-2021

Le député Kamal Amer, président de la commission de la défense et de la sécurité nationale au parlement et ancien directeur des Renseignements militaires, est décédé le 4 mars à l’âge de 78 ans du Covid-19. Le président Abdel-Fattah Al-Sissi a déploré le décès de « l’un des meilleurs hommes de l’Egypte ». « Mon meilleur enseignant et dirigeant, Kamal Amer, a été fidèle au pays jusqu’à la dernière minute de sa vie », a écrit, jeudi, le président Sissi sur sa page officielle Facebook. Il a décidé de promouvoir Amer au grade honorifique de lieutenant général et de lui octroyer à titre posthume la Médaille du Nil. Son nom sera donné à l’une des places publiques en Egypte. Les forces armées ont aussi déploré sa mort alors que le premier ministre, Moustapha Madbouli, plusieurs ministres et les présidents de la Chambre des députés et du Conseil de la Choura lui ont également rendu hommage.

De la guerre à la politique

Né au Caire le 13 juin 1942, Kamal Amer a obtenu son diplôme en 1962 du département d’infanterie de la faculté militaire et a obtenu une maîtrise en sciences militaires en octobre 1972 et une maîtrise en stratégie militaire en juin 1984. Il a occupé de nombreux postes allant de commandant au sein de l’infanterie jusqu’à chef d’état-major. Il fut notamment commandant de la brigade d’infanterie mécanique, commandant de la troisième armée de campagne et chef d’état-major jusqu’en 1994. Il a occupé le poste de directeur adjoint des renseignements militaires de 1991 à 1995 et de directeur des renseignements militaires jusqu’en 1997. Amer a participé à toutes les guerres menées entre 1962 et 1997. Il était le commandant des forces armées lors de la deuxième guerre du Golfe en 1990. Il a reçu de nombreuses médailles, dont la Médaille des étoiles militaires, la Médaille de la République, la Médaille du devoir, la Médaille de l’entraînement, la Médaille du roi Fayçal d’Arabie saoudite, la Médaille de la bataille, la Médaille de la libération du Koweït, la Médaille du 26 septembre du Yémen et la Médaille des Nations-Unies.

En tant que civil et politicien, Amer a occupé de nombreux postes, notamment gouverneur de Matrouh, gouverneur d’Assouan et rédacteur en chef du magazine La Défense. Sa première expérience parlementaire était en 2012 lorsqu’il a été nommé membre du Conseil consultatif. Il a été élu ensuite en 2015 et 2020 au parlement et réélu aux élections de 2020. Il a présidé la commission de la défense et de la sécurité nationale au Conseil des députés durant deux mandats successifs dont le deuxième a débuté en janvier dernier. Amer a participé à l’élaboration de plusieurs législations pour lutter contre le terrorisme et pour soutenir les familles des victimes du terrorisme.


Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire