Semaine du 20 au 26 janvier 2021 - Numéro 1358
L’emblématique Nasser en quelques dates
  Le 15 janvier 2021 marque le 103e anniversaire de la naissance du président Gamal Abdel-Nasser, initiateur du projet du Haut-Barrage. Retour sur les grandes dates à l’histoire de l’icône du panarabisme, du nationalisme et du socialisme.
L’emblématique Nasser en quelques dates
May Al-Maghrabi20-01-2021

15 janvier 1918 : Naissance de Gamal Abdel-Nasser à Alexandrie dans une famille d’un modeste fonctionnaire de l’administration des postes et télégraphes.

1936 : Après avoir terminé ses études secondaires, il décide de rejoindre l’Académie militaire. Bien qu’il ait passé avec succès son examen médical, Nasser voit son admission bloquée par la commission d’entretien en raison de son origine paysanne puisque l’académie était réservée, à l’époque, à l’aristocratie et à la grande bourgeoisie.

Mars 1937 : Il réussit à y adhérer après que le roi Farouq l’avait ouverte à la classe moyenne, pour élargir le recrutement d’officiers. Nasser obtient son diplôme en juillet 1938, et est promu au grade de premier lieutenant en 1940.

1948 : Il participe à la guerre de Palestine. A son retour, il est nommé professeur au Collège d’état-major.

Juillet 1949 : Nasser fonde le mouvement des « Officiers libres » et en fait de son domicile, à Kobri Al-Qobba, un siège.

23 juillet 1952 : Les Officiers libres déclenchent la Révolution qui a renversé le roi Farouq et a mis terme à la monarchie, instaurant un régime républicain en 1953.

17 avril 1954 : Nasser assume la présidence du Conseil des ministres et Mohamad Naguib est choisi président de la République. Dans son ombre, Nasser entreprend une grande réforme agraire et négocie le départ des Anglais.

19 octobre 1954 : Il signe un traité anglo-égyptien au terme duquel les Britanniques s’engagent à retirer progressivement leurs troupes de la zone du Canal de Suez qu’ils contrôlent militairement depuis 1882. En vertu de ce traité, le dernier soldat britannique quitte l’Egypte le 18 juin 1956, et le drapeau égyptien est hissé pour la première fois sur le bâtiment de la marine britannique, à l’époque, à Port-Saïd.

26 octobre 1954 : Nasser échappe à une tentative d’assassinat alors qu’il prononçait un discours sur la place Al-Manchiya à Alexandrie à l'occasion de la célébration de cet accord.

Juin 1956 : Il devient président de la République et met en oeuvre le « socialisme arabe ».

22 février 1958 : Nasser met en place une fédération qui comprend l’Egypte et la Syrie, portant le nom de la République arabe unie.

26 juillet 1956 : Il annonce la nationalisation de la Compagnie internationale du Canal de Suez.

1953 : Fondation de l’Organisme de la libération dont l’objectif est de mettre fin à la colonisation dans la Vallée du Nil.

1957 : Fondation de l’Union nationale chargée de mettre en application les buts de la Révolution.

1962 : Fondation de l’Union socialiste, destinée à incarner le socialisme arabe.

Juillet 1961 : Après la promulgation de la loi sur la réforme agraire destinée à abolir le féodalisme, il décrète plusieurs résolutions socialistes dont la limitation de la propriété agraire à 100 feddans par famille et la nationalisation de la plupart des compagnies privées.

9 juin 1967 : Après la défaite de 1967, Nasser déclare sa volonté de quitter le pouvoir, une décision sur laquelle il revient suite aux manifestations du peuple qui lui demande de rester au pouvoir.

28 septembre 1970 : Le président charismatique Gamal Abdel-Nasser s’éteint au Caire, vaincu par une crise cardiaque à l’âge de 52 ans. « La République arabe unie, la nation arabe et l’humanité tout entière ont perdu l’un des hommes les plus chers, les plus courageux et les plus sincères », déclare alors le vice-président, Anouar Al-Sadate, à la radio, annonçant son décès à 18h15 locales, soulignant que Nasser est mort dans un ultime effort pour « mettre fin à l’horrible drame qui a atteint la nation arabe ». La veille, le président Nasser avait réussi à arracher un accord au roi Hussein de Jordanie et au chef de l’Organisation de Libération de la Palestine (OLP), Yasser Arafat, pour arrêter les sanglants affrontements de « Septembre noir ». Son décès engendre un véritable choc en Egypte et dans tout le monde arabe, ses funérailles, auxquelles ont participé des millions de personnes, sont considérées comme les plus grandes du XXe siècle.


Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire