Semaine du 23 au 29 décembre 2020 - Numéro 1355
Un derby qui s’annonce chaud
  Le 121e derby cairote entre Ahli et Zamalek a lieu ce lundi 28 décembre au Stade de Borg Al-Arab à Alexandrie. Une rencontre qui revêt une importance extrême pour les deux équipes, principalement pour les Blancs, qui entendent prendre leur revanche.
Un derby qui s’annonce chaud
(Photo : Reuters)
Mohamad Mosselhi23-12-2020

Un moisaprès leur rencontre à l’occasion de la finale de la Ligue des champions d’Afrique, Ahli et Zamalek, deux géants cairotes, seront au coude-à-coude une nouvelle fois lundi 28 décembre, cette fois à l’occasion de la 4e Journée du championnat égyptien. Une rencontre qui s’annonce assez ardente entre les deux équipes, chacune cherchant à arracher les 3 points de ce match. Il s’avère évident que cette rencontre n’aura pas de grandes conséquences dans le classement d’autant plus que nous sommes au début du championnat (4e Journée), mais le résultat du match se répercutera sur le moral des joueurs des deux équipes.

Les Blancs ont estimé que leur défaite contre Ahli lors de la finale africaine n’était pas méritée, car ils dominaient sur le terrain durant une grande partie de cette finale. Par conséquent, les joueurs de Zamalek pressentent que la rencontre de lundi sera la meilleure façon de prendre leur revanche sur leur rival éternel. « Je suis très déçu par notre défaite. Nous avons réalisé un beau match et, selon l’avis de tous ceux qui ont observé la rencontre, nous étions les plus performants sur le terrain. Je demande aux joueurs d’oublier cette épreuve et de se concentrer sur l’avenir. Cette équipe possède tous les atouts nécessaires pour remporter des titres », a déclaré Jaime Pacheco, directeur technique portugais de Zamalek, après la finale contre Ahli.

Les Rouges, pour leur part, ont mal supporté les rumeurs rapportant que Zamalek s’était montré supérieur lors de la finale. Ils sont donc en quête de la victoire pour confirmer leur domination et démontrer que leur succès lors de la finale de la Ligue des champions n’était pas dû au hasard. « Zamalek était-il meilleur lors de la finale ? Nous sommes les champions d’Afrique et malgré tout, ce titre vient couronner notre excellent parcours, pas seulement sur une étape, mais bien tout au long de la compétition », a indiqué Sami Qomsane, entraîneur adjoint d’Ahli après la finale africaine.

Hôte de ce derby, Zamalek va aborder ce challenge avec un effectif presque au complet avec le retour de Youssef Ibrahim, dit Obama, et de Abdallah Gomaa, qui étaient absents lors de la finale africaine après être testés positifs au Covid-19. De plus, les Blancs ont ajouté deux éléments importants à leur groupe : le latéral gauche international Ahmad Fattouh, qui est revenu chez les Blancs après la fin de son prêt à Smouha, et le latéral droit tunisien Hamza Mathlouthi, qui a intégré les rangs des Blancs en provenance du club tunisien Club Sfaxien. Ce dernier n’est pas encore apparu avec l’équipe, car il n’est pas encore prêt physiquement, mais il pourra avoir un rôle durant le derby.

Zamalek compte sur les grandes aptitudes individuelles de ces stars à l’image du milieu tunisien Ferjani Sassi et son homologue marocain Achraf Bencharki, attaquant brillant de l’équipe. Ce duo, complété par Ahmad Sayed, dit Zizo, assume la responsabilité de l’attaque et fait toujours la différence, dans la mesure du maintien de leur condition physique habituelle.

Concernant leur position au classement, les Blancs se trouvent à la 4e place avec 4 points après avoir battu Moqaouloun 2-0 lors du match d’ouverture, avant leur nul de 1-1 contre Pyramids FC. Après avoir perdu deux points contre Pyramids FC, les Blancs n’auront pas le droit à l’erreur contre Ahli, car s’ils perdent 5 points dans les trois premières rencontres, cela les soumettra à une pression énorme dès le début de la compétition.

Ahli confiant

En face, Ahli va aborder le derby avec la confiance que leur a apporté leur triplé historique de la saison dernière (Championnat, Coupe et Ligue des champions d’Afrique). De même, l’équipe a commencé son parcours dans le championnat par deux victoires consécutives, respectivement contre Maqassa 3-1 et Ghazl Al-Mahalla 3-0. Ces deux succès ont permis au groupe de s’installer à la tête du classement avec 6 points. Il est vrai que le tirage au sort a offert à Ahli un début de championnat léger en comparaison avec Zamalek qui a disputé deux rencontres difficiles contre Moqaouloun et Pyramids FC classés 4e et 3e la saison dernière. Mais l’important est qu’Ahli va aborder la compétition en position de leader du classement en apportant un avantage psychologique à l’équipe. Plusieurs stars du team, à savoir les milieux Amr Al-Soulaya, Mohamad Magdi, dit Afcha, et le défenseur Rami Rabie sont incertains pour le derby. Ahli avait déclaré, samedi 19 décembre, que ce trio avait été testé positif au Covid-19 et ne pourrait pas participer à la rencontre contre AS SONIDEP (Niger) à l’occasion du match aller des 16es de finale de la nouvelle édition de la Ligue des champions d’Afrique. Des doutes majeurs apparaissent aussi s’agissant de leur participation lors du derby cairote. L’absence éventuelle d’Al-Soulaya et de Magdi, deux grandes figures de l’équipe, va s’avérer un coup dur pour Pitso Mosimane, directeur technique de l’équipe, qui souffre lui aussi du coronavirus.

L’ailier nigérian Junior Ajaye et le milieu Nasser Maher sont aussi forfaits pour la rencontre de lundi en raison de blessure. Toutefois, Mosimane pourra compter sur les nouvelles recrues et les joueurs qui sont revenus au sein de l’équipe après la fin de leur prêt, à l’instar de Mohamad Chérif, buteur, et Taher Mohamad Taher, ailier. Le technicien sud-africain va également retrouver les qualités de son ailier Hussein Al-Chahat après son retour de blessure. Mosimane compte sur le jeu collectif de l’équipe qui compense pour une grande partie le manque de grands talents au sein de l’effectif des Rouges. Ces derniers ont renforcé leur défense par la présence du défenseur marocain Badr Banoun, qui a fait ses preuves lors des deux dernières rencontres. Défenseur solide et dominant dans les airs, Banoun se distingue aussi par ses capacités offensives qui font de lui un défenseur presque complet.

Sans nul doute, Ahli va chercher la victoire afin de cimenter sa place à la tête du classement et continuer son parcours sans faute dans le championnat, jusqu’à présent. Une victoire des Rouges creuserait l’écart avec Zamalek à 5 points, ce qui faciliterait la mission des Rouges vers un 6e titre consécutif au championnat et le 43e dans l’histoire du club. Rendez-vous lundi.


Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire