Semaine du 9 au 15 décembre 2020 - Numéro 1353
Une coopération à multiples dimensions
May Al-Maghrabi09-12-2020
 
  La coopération entre l’Egypte et la France a connu un grand essor au cours des dernières années. Etat des lieux.

La France est le 6e investisseur étranger en Egypte. La coopération économique, commerciale et militaire a connu un grand essor ces dernières années entre les deux pays.

— Les échanges commerciaux entre les deux pays ont augmenté les 5 dernières années pour atteindre 2,4 milliards d’euros en 2020. En dépit des répercussions économiques du Covid-19. Ces échanges étaient de 1,2 milliard d’euros en 2019 et 823,7 millions d’euros en 2018.

— Les importations égyptiennes en provenance de France étaient en 2019 de 785,5 millions d’euros contre 534,5 millions d’euros en 2018. Le blé est considéré comme l’un des produits de base les plus importants importés de France en 2019 (106,4 millions d’euros), suivi des médicaments et des produits pharmaceutiques (43,4 millions d’euros).

— La valeur des investissements directs français en Egypte a atteint 6 milliards d’euros. Les principaux domaines incluent les industries alimentaires, la pétrochimie et les matériaux de construction, les industries automobiles, pharmaceutiques, d’assurance, les banques, les télécommunications, les infrastructures, les villes intelligentes, l’énergie et les transports.

— 165 entreprises françaises opèrent en Egypte et emploient plus de 38 000 personnes, dont Total Petroleum, Products Distribution, Lafarge Holcim Ciment, Orange, Crédit Agricole Bank, Axa Insurance, L’Oréal, Sanofi, Carrefour, Accor et Lacalis.

— Parmi les plus importants projets auxquels prend part la France figurent notamment la troisième ligne du métro du Caire, le financement des petites et micro-entreprises, la livraison de gaz naturel aux foyers et le soutien aux petites et moyennes entreprises du secteur agricole. Ces projets comprennent également l’amélioration des services d’eau potable et d’assainissement (phase 1 et 2), la construction d’une centrale photovoltaïque de 26 MW à Kom-Ombo à Assouan, la contribution à la construction de la centrale éolienne du golfe de Suez et le projet de soutien aux soins de santé primaires.

— La France est devenue le principal fournisseur d’armes à l’Egypte entre 2013 et 2017, dépassant les Etats-Unis en tant que fournisseur historique. En 2017, l’Egypte a acheté à la France des équipements militaires et de sécurité d’une valeur de 1,4 milliard d’euros : navires de guerre, avions de chasse et véhicules blindés, alors que l’ensemble des contrats signés atteignent environ 20 milliards d’euros.


Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire