Semaine du 9 au 15 septembre 2020 - Numéro 1340
Réouvertures des musées : Masques et gestes barrière
  Les musées et les sites archéologiques ont rouvert leurs portes aux visiteurs le 1er septembre. Une décision conditionnée à une application stricte d’un certain nombre de mesures sanitaires.
Réouverture des musées : Masques et gestes barrière
Une des visites au palais du baron Empain à Héliopolis.
Nasma Réda09-09-2020

Les intéressés à la civilisation égyptienne peuvent désormais se rendre à leurs lieux préférés puisque les musées, tombes et sites archéologiques sont désormais rouverts au public. Une réouverture conditionnée à de nouvelles mesures strictes qui doivent être obligatoirement appliquées. « Après cinq mois de clôture à cause du Covid-19, les sites culturels sont engagés à mettre en oeuvre des mesures de sécurité sanitaire pour garantir le retour du tourisme », a déclaré Moustapha Waziri, secrétaire général du Conseil Suprême des Antiquités (CSA), ajoutant que le ministère du Tourisme et des Antiquités exige l’application de mesures strictes pour une reprise sûre du mouvement du tourisme en Egypte.

Pour bien appliquer les restrictions demandées par le ministère, les sites archéologiques ne peuvent dorénavant accueillir que 50 % au maximum de leur capacité, et le nombre de chaque groupe touristique est limité à 25 personnes. « Dans les musées, on a limité le nombre de visiteurs présents à la fois à 100 personnes par heure, sauf à l’intérieur du Musée égyptien de la place Tahrir où le nombre passe à 200 visiteurs par heure, vu son espace. De 10 à 15 visiteurs à la fois peuvent se rendre à l’intérieur des tombes ou à l’intérieur de la pyramide », explique Waziri. Quant aux guides touristiques, ils sont engagés à porter des masques en accompagnant les touristes et à utiliser les écouteurs à l’intérieur des musées qui seront stérilisés après chaque utilisation.

Le port du masque est obligatoire non seulement pour les guides, mais aussi pour tous les visiteurs et les employés. « Ce sont les agences de voyages qui fournissent les masques aux touristes et leurs accompagnateurs », assure Moëmen Osmane, chef du secteur des musées au ministère du Tourisme et des Antiquités, ajoutant que la température doit être prise à chaque visiteur et quiconque aura de la fièvre sera interdit d’y pénétrer. Il est à noter que le ministère du Tourisme et des Antiquités a aussi installé des panneaux pour la sensibilisation sanitaire et la distanciation sociale à l’entrée des sites et devant les guichets de réservation. « On a fourni des désinfectants et du gel hydroalcoolique pour les mains et des stérilisateurs à la disposition des visiteurs dans les salles qui seront régulièrement désinfectées », reprend Osmane.

D’autre part, la reprise des activités culturelles en Egypte a permis le déplacement entre les gouvernorats qui était interdit depuis la reprise du tourisme début juillet dans les trois gouvernorats côtiers : Charm Al-Cheikh, Hurghada et Marsa Matrouh. Avec l’annonce de la réouverture de tous les sites culturels en Egypte le 1er septembre dernier, un groupe de touristes français et ukrainiens s’est rendu à Louqsor venant d’Hurghada pour une visite au temple du Karnak. Concernant les horaires, presque tous les musées ouvrent leurs portes à partir de 9h et les visites du soir sont temporairement arrêtées. « Les billets d’entrée sont les mêmes et tous les endroits les publient sur leurs pages Internet. De même, l’entrée continue d’être gratuite pour les personnes âgées de plus de 60 ans, les handicapés et les élèves des cycles primaire et préparatoire des écoles publiques », conclut Osmane.


Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire