Semaine du 11 au 17 décembre 2019 - Numéro 1303
Louqsor : L’identité visuelle et l’Allée des Sphinx
Alaa Sabet11-12-2019
 
 

J’aime rendre visite à cette ville aux mille portes comme on l’appelait autrefois ou Louqsor comme elle est connue aujourd’hui. Elle porte à ma mémoire de beaux souvenirs. Elle est le témoin de l’Histoire. Elle est por­teuse de nombreux secrets qu’elle dévoile de temps à autre pour confir­mer son ingéniosité en tant que « puits qui ne tarit jamais ». Un puits de connaissance, de trésors et d’his­toires qui a appris au monde de nom­breuses sciences.

Louqsor célèbre l’événement le plus important depuis la découverte de la tombe de Toutankhamon il y a 97 ans. Il s’agit de la restauration de l’Allée des Sphinx, l’une des plus célèbres allées pharaoniques. Ce pro­jet est resté de longues années dans les tiroirs et lorsqu’il a repris vie, il s’est heurté à l’expansion urbaine qui a recouvert 70 % de l’allée, qui autre­fois reliait le temple de Louqsor au temple de Karnak sur une distance de 2 750 m.

En 2009, le gouverneur de Louqsor, le général Samir Farag, avait réussi à ranimer le projet et en a réalisé une grande partie avant que le projet n'ait été arrêté de nouveau en 2011 faute de financement. Mais les directives du président Al-Sissi de reprendre les travaux et de consacrer toutes les ressources à l’achèvement du projet dans les plus courts délais ont eu un effet magique.

L’allée permet aux touristes de revivre l’itinéraire qu’empruntaient les rois, les reines, les grands fonc­tionnaires et les prêtres il y a plus de 3 000 ans, alors que s’alignent sur les deux côtés de l’allée 1 200 sta­tues à corps de lion et à tête de bouc ou à tête d’homme. Ce grand projet de restauration va faire de Louqsor le plus grand musée ouvert du monde. Dans ce contexte, on ne peut pas oublier les efforts de l’ex-gou­verneur de Louqsor, Mohamad Badr, qui a réalisé la plus grande partie du projet. C’est lui qui a rêvé et a planifié la transformation de Louqsor pour en faire la plus impor­tante destination touristique du monde comme elle le mérite. Le monde entier suivra cet événement qui sera diffusé en direct. Il s’avère alors indispensable à cette occasion d’organiser des manifestations mon­diales gigantesques.

Des dizaines de projets sont actuel­lement réalisés à Louqsor, afin d’y construire un stade et une cité olym­pique pour accueillir des manifesta­tions sportives mondiales et des camps d’entraînement pour les clubs européens. Il y a aussi l’Université naissante de Louqsor dont les facultés sont éparpillées ici et là.

J’ai eu le plaisir de visiter ces der­niers jours la ville de Louqsor pour témoigner moi-même de la réalisa­tion de 80 % du projet d’identité visuelle. Ce projet qui a transformé Louqsor en une ville historique aux traits modernes. C’est à peine si j’en croyais mes yeux en voyant comment la ville a évolué depuis mon arrivée à l’aéro­port international de Louqsor jusqu’à la corniche du Nil avec ses bateaux à voile qui portent les couleurs de l’identité visuelle de Louqsor et qui forment un splendide tableau coloré sans oublier les calèches qui ont été embellies.

L’idée de l’identité visuelle a été présentée par les étudiants de l’Uni­versité allemande du Caire (GUC) au cours de la 6e Conférence nationale des jeunes organisée à l’Université du Caire. L’idée du projet de l’identité visuelle de l’Egypte est basée sur des designs qui sont l’expression de chaque gouvernorat, de chaque arti­sanat et de chaque secteur en Egypte. Le président de la République a adop­té l’idée et a demandé au ministère de la Défense de charger l’Organisme de génie militaire d’exécuter le projet en coopération avec la GUC. Le point de départ était Louqsor et le projet a été ensuite lancé dans 12 autres gouver­norats.

Je suis l’exécution du projet depuis deux ans. Cette idée, qui est devenue réalité, se base sur l’implantation de slogans et de logos qui caractérisent la ville, de manière à rappeler constamment ce qui la distingue, un peu comme les marques mondiales de mode ou les institutions de renommée mondiale. Tout ceci est l’idée de deux artistes égyp­tiennes talentueuses de la faculté des arts appliqués de la GUC, Yasmine et Ghada Wali, accompagnées dans l’exécution du projet d’une armée de près de 4 000 étudiants, maîtres assistants et professeurs de l’univer­sité en plus d’une équipe du gouver­norat de Guiza et de l’Organisme de l’ingénierie des forces armées. L’idée du design est basée sur l’utili­sation d’une certaine typographie et couleur dans l’écriture du mot Louqsor de sorte que chaque lettre soit l’expression de la ville et de sa particularité avec l’utilisation d’une typographie inspirée des hiéro­glyphes. Cette identité est répandue sur les trottoirs, les quais, les temples et sur l’Allée des Sphinx. On la retrouve partout à Louqsor. L’objectif étant de faire la propagande touris­tique de l’Egypte en présentant Louqsor sous une forme contempo­raine et universelle à la fois. Vu le succès de l’idée de cette identité visuelle, elle sera exécutée dans d’autres gouvernorats et d’autres villes dont la première sera vraisem­blablement Charm Al-Cheikh.

Le gouverneur de Louqsor, le conseiller Moustapha Allam, a affirmé que ce projet prouve que nous sommes capables de changer les comportements et le raisonne­ment collectifs pour le meilleur. Ce qui signifie que les jeunes sont prêts à travailler et à participer lorsqu’ils trouvent des idées sérieuses. Et d’ajouter que l’idée de l’identité visuelle se conjugue avec les grands efforts déployés pour que Louqsor retrouve la place touristique qu’elle mérite. Selon Allam, ce projet de l’identité visuelle est présent dans tous les emplacements importants. Il remer­cie d’ailleurs la GUC qui a présen­té gratuitement le design et les efforts et l’Organisme de l’ingénie­rie qui a exécuté le projet.

Enfin, les projets de développe­ment répandus dans tous les gouver­norats à travers une planification minutieuse et des calendriers déter­minés confirment que le pays avance sur la bonne voie et ne reviendra jamais en arrière. Cela est possible tant que la volonté, l’objectif et l’ap­partenance représentent le pilier de toute action individuelle ou collective entreprise pour le développement de notre pays, l’Egypte.


Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire