Semaine du 23 au 29 janvier 2019 - Numéro 1259
Economie en bref
23-01-2019
 
 

Egypte

FMI-Prêt

Jerry Rice, porte-parole du Fonds Monétaire International (FMI), a annoncé, la semaine dernière, que la révision des procédures de l’octroi des 2 milliards de dollars concernant la 5e tranche du prêt au gouvernement égyptien, sera prochainement achevée. Il a ajouté, lors d’une conférence de presse, que le conseil exécutif du FMI est sur ce dossier actuellement, car il est prévu que le gouvernement égyptien finalise le mécanisme concernant la libéralisation de l’Octane 95 et poursuive la réduction des subventions accordées à l’énergie. A l’origine, cette tranche devait être dépensée en décembre dernier.

OCDE-Cote de crédit

Lors de sa visite en Egypte la semaine dernière, le secrétaire général de l’Organisation de la Coopération et du Développement Economique (OCDE) a confirmé l’intention de l’organisation d’augmenter la cote de crédit de l’Egypte, du jaune au vert, comme destination d’investissement. L’Egypte avait déposé cette demande depuis quelques mois auprès de l’administration de l’OCDE. Le secrétaire général a également renouvelé son soutien à l’Egypte dans la promotion d’un climat d’affaires propice, afin de multiplier les investissements étrangers des pays européens dans le financement de grands projets nationaux.

Les deux acteurs se sont mis d’accord pour élaborer une stratégie précisant les domaines de coopération prioritaires qui répondent aux besoins de la population.

Protocole

Le ministère de la Planification a signé, avec Al-Qalaa Holding et l’Université du Nil, un protocole pour l’étude du futur de l’énergie en Egypte d’ici 2030. Il s’agit d’établir un plan de réforme du secteur d’énergie, afin d’augmenter de 8 à 16% la production d’énergie solaire et de 1% à 14% celle de l’énergie éolienne.

Loi

La ministre de l’Investissement et de la Coopération internationale a lancé samedi dernier un nouveau projet de loi pour la gestion des zones franches, annulant ainsi l’ancienne loi publiée en 2004. Cette décision vise à réformer l’environnement d’investissement en Egypte. Selon ce projet de loi, les procédures d’obtention des licences de nouveaux projets, les mesures exécutives concernant l’exportation et l’importation, les mesures financières et la liquidation des entreprises, auront toutes lieu dans les zones franches.

Prêt

Le gouvernement égyptien a signé la semaine dernière une convention avec la banque chinoise Exim pour l’octroi d’un prêt de 1,2 milliard de dollars permettant l’exécution du projet de train électrique. Ce train reliera la cité d’Al-Salam à la Nouvelle Capitale administrative et la cité du 10 du Ramadan.

Le prêt couvre le coût total du projet, qui s’étend sur 67,8 km et se compose de 11 stations. Ce train, roulant à une vitesse de 120 km, sera emprunté par 350 000 passagers.

Une partie du prêt (739 millions de dollars) sera remboursée à un taux d’intérêt de 1,8% et le reste (461 millions de dollars) à un taux d’intérêt de 2%. L’ensemble du prêt sera remboursé sur une période de 15 ans. Mais l’Egypte bénéficie d’une période de grâce de 5 ans, en cas de difficultés de paiement.


Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire