Semaine du 28 novembre au 4 décembre 2018 - Numéro 1252
Jérôme Baconin : On ne fait pas de business sans partenariats
  Jérôme Baconin, conseiller économique, ambassade de France.
Jérôme Baconin
(Photo : Mohamad Adel)
Marwa Hussein, Gilane Magdi et Amani Gamal El Din28-11-2018

Vous vous rappelez tous que c’est un Français qui a fondé le service public de la méde­cine en Egypte, sous Mohamad Ali, Claude Bey. Aujourd’hui, l’Egypte est en train de refondre son service public de la médecine, c’est une refondation à laquelle on assiste, c’est une évolution de la santé.

La France veut pouvoir jouer en ce début du XXIe siècle le même rôle que Claude Bey a joué il y a deux siècles, c’est-à-dire participer d’un rôle actif dans cette modernisation du secteur de la santé en Egypte. Quelqu’un a dit tout à l’heure que ce dont on a besoin c’est la coopération et le partenariat. Je dirais aux entreprises présentes ici que de toute façon, on ne fait pas de business sans confiance et sans parte­nariats. C’est exactement l’esprit du Groupe Santé fondé par les entreprises françaises présentes en Egypte.

Au cours de la journée, les entreprises françaises étaient pour la majorité pré­sentes par des Egyptiens. Ces entre­prises sont présentes il y a si longtemps en Egypte qu’elles se considèrent égyptiennes.

Cet accompagnement de l’Egypte dans ce mouvement de réforme veut dire que les entreprises françaises veulent participer pas simplement dans le domaine commercial, mais aussi dans ce partenariat qu’elles veulent nouer avec un nombre très important de partenaires, en matière de formation et de coopération avec les autorités égyptiennes. L’occasion unique pour laquelle nous sommes réunis aujourd’hui permet de pouvoir faire coïncider les besoins importants de l’Egypte avec les offres adéquates des entreprises françaises. Investir en Egypte aujourd’hui est un avantage qualitatif pour les entreprises.




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire