Semaine du 28 novembre au 4 décembre 2018 - Numéro 1252
Le général Dr Bahaeddine Zidan : Le partenaire français doit se concentrer sur la formation sur le terrain
  Le général Dr Bahaeddine Zidan, directeur du Complexe médical militaire d’Al-Galaa.
Le général Dr Bahaeddine Zidan
(Photo : Mohamad Adel)
Marwa Hussein, Gilane Magdi et Amani Gamal El Din28-11-2018

Je vous remercie de m’avoir invité à cet événement important qui m’a rassuré sur l’avenir de la santé en Egypte. La France aide l’Egypte depuis plus de 200 ans, c’est-à-dire depuis la découverte de la pierre de Rosette.

La France fut le premier pays à nous offrir une impri­merie et elle nous a aidés beaucoup pour passer à l’âge de la modernité. Je pense que nous avons le droit de dire à nos partenaires français qu’ils doi­vent se concentrer sur la formation durant la prochaine période. Dans ce contexte, je vous raconte une bonne expérience que nous avons connue au Complexe d’Al-Galaa des forces armées.

A travers la coopération avec l’am­bassade de France, notre parte­naire français a accordé une assis­tance technique à nos infirmeries. L’existence des équipes françaises et égyptiennes ensemble a fait du Complexe d’Al-Galaa l’un des meilleurs fournisseurs de services médicaux en Egypte.

C’est le niveau de formation que j’espère voir au cours de la prochaine période : une formation sur le terrain. J’attends de nos partenaires français d’implanter l’industrie moderne en Egypte sur le terrain. L’accès à la nouvelle technologie, notamment dans le domaine pharmaceutique et les dérivés du plasma, est très important. J’insiste sur le concept du partenariat dans le domaine pharmaceutique entre les parties française et égyptienne.




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire