Semaine du 21 au 26 juin 2018 - Numéro 1230
Pourquoi l’Egypte doit battre l’Arabie saoudite
 
Pourquoi l’Egypte doit battre l’Arabie saoudite
21-06-2018

Défendre la réputation du football égyptien

L’Egypte a déçu lors de ce Mondial. On attend à présent qu’elle défende sa réputation contre l’Arabie saoudite. La performance médiocre des Pharaons contre l’Uruguay et la Russie a remis en question la position de la sélection égyptienne comme l’une des équipes puissantes du football africain. Une position que les Pharaons doivent donc confirmer face à l’Arabie saoudite.

Etablir un record pour Essam Al-Hadari

On peut être né en 1973 et disputer la Coupe du monde en 2018. Cela pourrait être le cas du gardien vétéran de la sélection, Essam Al-Hadari, lundi 25 juin. Remplaçant contre l’Uruguay et la Russie, le gardien de 45 ans pourrait devenir le joueur le plus âgé à avoir joué en Coupe du monde en cas de participation contre l’Arabie saoudite. C’est le gardien colombien Faryd Mondragon qui détient actuellement ce record. Il a joué lors de la Coupe du monde de 2014 à l’âge de 43 ans et 3 jours. Il est très probable que Cuper donnera l’occasion à son gardien de jouer pour couronner sa carrière internationale extraordinaire, un couronnement qui sera d’autant plus savoureux s’il est synonyme de victoire.

Décrocher une première victoire au Mondial

Si on attend des Pharaons qu’ils remportent le match contre l’Arabie saoudite, c’est aussi pour qu’ils obtiennent la première victoire dans l’histoire de la participation de l’Egypte au Mondial. Jusqu’à présent, l’Egypte a disputé 6 rencontres dans la compétition mondiale. Elle a subi 4 défaites et fait 2 matchs nuls. Un bilan décevant, que Salah et ses coéquipiers doivent améliorer.

Gagner le derby arabe

Les rencontres entre équipes arabes sont d’autant plus importantes que leurs résultats restent gravés dans les mémoires. Jusqu’à aujourd’hui, les Egyptiens n’arrivent pas à oublier la défaite humiliante, 5 à 1, essuyée face à l’Arabie saoudite lors de la Coupe des confédérations en 1998. Les Pharaons auront l’occasion de prendre leur revanche lundi 25 juin. Une mission qui ne sera toutefois pas facile, vu que l’Arabie saoudite — qui veut elle aussi défendre sa réputation de géant asiatique — ne sera pas un adversaire aisé l


Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire