Semaine du 21 au 26 juin 2018 - Numéro 1230
Le nouveau logo du GEM ne fait pas l’unanimité
  Le choix du logo du Nouveau Grand Musée du Caire a suscité un débat.
Le nouveau logo du GEM ne fait pas l’unanimité
Nasma Réda21-06-2018

Le logo du GEM (Grand Egyptian Museum) — Nouveau Grand Musée du Caire — vient d’être choisi la semaine dernière. L’annonce a créé une polémique parmi les archéologues, les artistes, les architectes et même le grand public. Présentant la planification horizontale du bâtiment du GEM en couleur orange, certains pensent que le design est simple et élégant, alors que d’autres estiment qu’il n’a rien à voir avec la culture égyptienne ou les trésors que le musée devra renfermer. Ils auraient préféré associer le nouveau logo à une icône représentant la civilisation égyptienne. « C’est une ancienne vision. Ce n’est pas normal de lier le projet du Grand Musée qui va renfermer plus de 100 000 pièces par une seule », explique Dalila Al-Kerdani, professeure d’architecture à la faculté d’ingénierie de l’Université du Caire, et une des 20 membres du comité qui a choisi ce design. « Le nouveau logo du musée est inspiré de l’architecture de son bâtiment et du milieu qui l’entoure », explique Tareq Tawfiq, superviseur général du GEM. Selon lui, ce logo est conçu par l’atelier allemand Brückner, qui a pris la charge de la planification générale, et la muséologie du musée en 2016. « La couleur orange du logo n’est pas choisie par hasard. C’est celle des rayons du soleil qui se reflètent sur le sable et la façade des pyramides lors de son coucher », ajoute-t-il. La calligraphie joue un rôle essentiel dans le logo. « D’une manière simple et claire apparaît l’écriture arabe comme les dunes et les collines sablonneuses, puis le nom du GEM en anglais », indique Tawfiq.

Le GEM est un musée qui est actuellement en construction à quelques mètres du Plateau des pyramides avec un espace d’exposition d’environ 40 000 m2. Il est destiné à accueillir jusqu’à 15 000 visiteurs par jour. Ces galeries, qui renfermeront 50 000 pièces lors de sa grande ouverture, permettront aux visiteurs de s’imprégner dans l’histoire des pharaons depuis la préhistoire jusqu’à l’époque gréco-romaine, y compris le légendaire trésor funéraire du roi Toutankhamon qui sera pour la première fois exposé en intégral et sera le thème de l’inauguration partielle remise par le ministre des Antiquités au premier trimestre de 2019.




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire