Semaine du 21 au 26 juin 2018 - Numéro 1230
Quatre nouvelles figures dans le groupe économique
  Le remaniement ministériel a touché plusieurs portefeuilles économiques. Si la Coopération internationale, l’Electricité et le Pétrole restent inchangés, les Finances, le Commerce et l’Industrie, le Secteur public des affaires et les Télécommunications ont fait l’objet d’un changement. Présentation des nouveaux venus.
Quatre nouvelles figures dans le groupe économique
Marwa Hussein21-06-2018

Mohamad Maeit, ministre des Finances : Une double carrière exécutive et académique

Mohamad Maeit, nouveau ministre des Finances, a déjà occupé plusieurs postes au ministère, mais sur des intervalles variés. Juste avant sa nomination, il occupait le poste de vice-ministre des Finances pour les affaires du Trésor public (depuis octobre 2015) et celui de chef de l’unité de justice économique (depuis mars 2016). Impliqué dans les dernières réformes économiques menées par le ministère des Finances, Maeit a déclaré, dans un communiqué de presse, entendre poursuivre les mêmes politiques, qui selon ses paroles se sont traduites par « de solides indicateurs financiers dont un surplus primaire du budget pour la première fois il y a dix ans ». A peine quelques jours après sa nomination à la tête du ministère, Maeit a dû annoncer la décision— non populaire— de la hausse des prix du carburant. « La décision de réduire les subventions à l’énergie était une nécessité après la hausse des cours internationaux du pétrole à plus de 80 dollars le baril pour ne pas compromettre les finances publiques encore une fois », a-t-il défendu, alors que la décision était déjà prévue, dans un communiqué de presse.

Auparavant, entre 2007 et 2009, il était le conseiller principal de Youssef Boutros-Ghali, alors ministre des Finances. Entre 2009 et 2013, Maeit avait occupé le poste d’adjoint au ministre des Finances pour les retraites et l’assurance sociale, toujours sous Ghali, dernier ministre des Finances sous Moubarak. Il a continué d’occuper ce poste avant de démissionner en 2013 sur base de différends avec le régime des Frères musulmans. Après quoi il est devenu vice-président de l’Organisme de contrôle administratif et chargé d’affaires de son président, avant de devenir premier adjoint du ministre de la Santé et de la Population en 2014. C’est à cette époque que fut élaborée la nouvelle loi sur l’assurance médicale. Maeit est ensuite retourné au ministère des Finances en octobre 2015.

Le nouveau ministre a mentionné que la généralisation de l’application de la nouvelle loi sur l’assurance médicale — actuellement appliquée à Port-Saïdest à la tête des priorités, de même que l’accélération de la réforme de l’assurance sociale et la réforme fiscale.

Au cours de sa carrière de 33 ans, Maeit a également occupé les postes de président de l’Egyptian Gouvernemental Actuarial Departement (EGAD) auprès du ministère des Finances (2010-2013), vice-président de l’Organisation nationale des assurances sociales (2011-2012) et directeur exécutif de l’Egyptian Insurance Institute en 2007. Parallèlement à ces postes officiels, Maeit a aussi une longue carrière académique. Il a enseigné à l’Université du Caire, ainsi qu’aux Universités allemande (GUC) et canadienne (CIC) au Caire. Sans compter la City University de Londres et à l’Université de Birmingham, toujours au Royaume-Uni. Maeit est titulaire d’une licence en assurance et en mathématiques de l’Université du Caire en 1984, d’un doctorat en assurance de l’Université du Caire en 1992, et d’un diplôme en sciences actuarielles en 1997 et d’un doctorat en science actuarielle de City University de Londres en 2003.

Hicham Tawfiq, ministre du Secteur public des affaires : Une carrière variée

Hicham Tawfiq, nouveau ministre du Secteur public des affaires, a touché à différents secteurs tout au long de sa carrière. Récemment, il était membre du conseil d’administration de la Holding pour la construction et le développement du secteur public. Avant ce poste dans le secteur public, il était à la tête de Cairo Solar Solutions Company. Auparavant, il avait occupé plusieurs postes dans le secteur des finances, dont ceux de président d’Arab Online Brokerage Company, de membre du conseil d’administration de Naeem Holding Company pour le courtage et de membre du conseil d’administration d’Arab Real Estate Bank. Tawfiq a de même été conseiller du ministre des Finances entre 2005 et 2007. Il a en outre été l’un des premiers en Egypte à s’intéresser aux projets d’énergie renouvelable et le premier à installer chez lui des panneaux solaires.

La première activité publique du nouveau ministre était de visiter le jardin du Merryland, une propriété de l’entreprise publique Heliopolis pour l’habitat et le développement, l’une des entreprises de la holding où Tawfiq travaillait avant sa nomination. Et ce, à l’occasion du Petit Baïram. Le nouveau ministre a souligné l’importance de terminer en temps prévu les travaux de développement de ce jardin historique, dont la première phase vient d’être achevée. Tawfiq est titulaire d’une maîtrise en finances de l’Université du roi Fahd en Arabie saoudite, ainsi que d’une licence en économie et administration des affaires de l’Université américaine du Caire (AUC). Il est né le 4 mars 1960.

Amr Nassar, ministre du Commerce et de l’Industrie : Une expertise dans l’industrie automobile

Amr Nassar, 57 ans, a été nommé ministre du Commerce et de l’Industrie pour succéder à Tareq Qabil, tous deux étant issus du secteur privé. Nassar possède une longue expérience dans le secteur privé, notamment celui de l’automobile. En 2012, il a occupé son premier poste au secteur public, après avoir été désigné secrétaire général du Conseil d’exportation des produits d’ingénierie, un conseil consultatif dépendant du ministre du Commerce et de l’Industrie dont l’objectif est de développer les exportations égyptiennes. Nassar a été vice-président de la division Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) de l’Union internationale des transports publics pour trois périodes successives entre 2008 et 2014. Entre 2008 et 2012, il était membre du conseil d’administration d’Egyptian Automotive Market (AMIC). Il a également participé à la formation de la nouvelle stratégie égyptienne pour le développement de l’industrie d’automobile.

Avant d’être nommé ministre, Nassar était conseiller exécutif de MCV, concessionnaire de Mercedes Benz pour les véhicules commerciaux en Egypte. Un poste qu’il a occupé 14 ans, au cours desquels il a pu augmenter les exportations et ouvrir des marchés extérieurs pour son entreprise et créer de nouvelles succursales dans des pays européens, arabes, sud-américains, et en Afrique du Sud. Par exemple, en 2016, MCV a pu exporter 60 autobus à l’Angleterre dans le cadre d’un accord entre le gouvernement égyptien et celui du Royaume à travers MCV. Avant son entrée à MCV, il a été le business developer dans plusieurs entreprises comme Sony, General Electric et ExxonMobil.

Après sa nomination, Amr Nassar a déclaré que la prochaine phase verrait le développement d’un plan d’action intégré avec des objectifs et des échéances fixes, basés sur la stratégie 2020 de développement industriel et commercial de l’Egypte. Il a de même souligné son souci d’achever tous les projets mis en oeuvre par le ministère, en particulier la nouvelle ville de Rubikki pour l’industrie du cuir et la nouvelle ville industrielle de Damiette consacrée à la fabrication des meubles. Selon Nassar, la priorité de la prochaine étape est d’améliorer la compétitivité de l’industrie égyptienne, afin d’augmenter la productivité et les exportations ainsi que d’attirer des investissements étrangers. Nassar est diplômé de la faculté de génie de l’Université du Caire en 1985.

Amr Talaat, ministre des Télécommunications : Un professionnel venu du secteur privé

Amr Nassar, 57 ans, a été nommé ministre du Commerce et de l’Industrie pour succéder à Tareq Qabil, tous deux étant issus du secteur privé. Nassar possède une longue expérience dans le secteur privé, notamment celui de l’automobile. En 2012, il a occupé son premier poste au secteur public, après avoir été désigné secrétaire général du Conseil d’exportation des produits d’ingénierie, un conseil consultatif dépendant du ministre du Commerce et de l’Industrie dont l’objectif est de développer les exportations égyptiennes. Nassar a été vice-président de la division Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) de l’Union internationale des transports publics pour trois périodes successives entre 2008 et 2014. Entre 2008 et 2012, il était membre du conseil d’administration d’Egyptian Automotive Market (AMIC). Il a également participé à la formation de la nouvelle stratégie égyptienne pour le développement de l’industrie d’automobile.

Avant d’être nommé ministre, Nassar était conseiller exécutif de MCV, concessionnaire de Mercedes Benz pour les véhicules commerciaux en Egypte. Un poste qu’il a occupé 14 ans, au cours desquels il a pu augmenter les exportations et ouvrir des marchés extérieurs pour son entreprise et créer de nouvelles succursales dans des pays européens, arabes, sud-américains, et en Afrique du Sud. Par exemple, en 2016, MCV a pu exporter 60 autobus à l’Angleterre dans le cadre d’un accord entre le gouvernement égyptien et celui du Royaume à travers MCV. Avant son entrée à MCV, il a été le business developer dans plusieurs entreprises comme Sony, General Electric et ExxonMobil.

Après sa nomination, Amr Nassar a déclaré que la prochaine phase verrait le développement d’un plan d’action intégré avec des objectifs et des échéances fixes, basés sur la stratégie 2020 de développement industriel et commercial de l’Egypte. Il a de même souligné son souci d’achever tous les projets mis en oeuvre par le ministère, en particulier la nouvelle ville de Rubikki pour l’industrie du cuir et la nouvelle ville industrielle de Damiette consacrée à la fabrication des meubles. Selon Nassar, la priorité de la prochaine étape est d’améliorer la compétitivité de l’industrie égyptienne, afin d’augmenter la productivité et les exportations ainsi que d’attirer des investissements étrangers. Nassar est diplômé de la faculté de génie de l’Université du Caire en 1985.




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire