Semaine du 1er au 7 novembre 2017 - Numéro 1198
Les Rouges condamnés à l’exploit
  Suite à son nul 1 à 1 face au Wydad marocain lors de la finale aller à Alexandrie, Ahli devra mettre les bouchées doubles lors du match retour à Casablanca samedi.
Les Rouges condamnés à l’exploit
Ahli aura une mission difficile à Casablanca. (Photo : AFP)
Mohamad Mosselhi01-11-2017

Ahli aura un défi à relever ce samedi à Casablanca lors de la rencontre face à la formation marocaine de Wydad, à l’occasion de la finale retour de la Ligue des champions d’Afrique.

Avec leur nul de 1 à 1 concédé au stade de Borg Al-Arab à Alexandrie, les Rouges n’ont pas le droit à l’erreur à Casa, car seul un résultat positif leur permettra de remporter le titre africain qui ira aux Marocains en cas d’un nul vierge.

Le but de Moëmen Zakariya à la 2e minute de la rencontre a rapidement révélé que les Rouges ont l’intention de rééditer l’offensive du match précédent quand ils ont écrasé les Tunisiens de l’Etoile du Sahel 6-2 lors de la rencontre retour de la demi-finale. Mais un but de l’attaquant du Wydad, Achraf Bencharki, sur un joli coup de tête à la 16e minute de la rencontre, a égalisé le score pour les Marocains qui étaient très organisés en défense. Malgré une domination complète en termes de possession, les joueurs d’Ahli n’ont pas réussi à percer cette défense marocaine solide tout au long de la rencontre. « On a joué une grande rencontre, mais malheureusement, on n’a pas réussi à concrétiser nos nombreuses occasions en buts. Azaro avait l’occasion de tuer la rencontre à la 6e minute, mais il a raté une occasion dorée. C’est clair que notre mission ne sera pas du tout aisée à Casablanca, mais on va faire notre maximum lors du match retour, afin de réaliser notre objectif et remporter le titre », a déclaré Hossam Al-Badri, entraîneur d’Ahli, lors de la conférence de presse qui a suivi la rencontre. Il est évident que la tâche d’Ahli ne sera pas facile à Casablanca, vu son résultat négatif à Alexandrie, mais les Rouges en ont vu d’autres.

En 2006, les Rouges ont arraché le trophée de la compétition au stade de Radès après leur célèbre victoire de 1 à 0 contre le Club Sfaxien (1-1 à l’aller). Idem en 2012, l’Espérance de Tunis a réussi un nul de 1-1 contre Ahli à la finale aller avant que les Rouges ne fassent la surprise à Tunis en remportant le retour 2 à 1. Le mois dernier, Ahli a réédité le même succès de 2012 face à la même équipe au stade de Radés, en battant l’Espérance 2-1 à Radés, suite à un nul de 2 à 2 à Alexandrie pour avancer à la demi-finale de la compétition aux dépens de l’équipe tunisienne qui était le premier favori pour le titre. « Ahli est une grande équipe et ses joueurs sont expérimentés, et ils savent bien jouer à l’extérieur », indique Ismaïl Al-Haddad. Les joueurs d’Ahli sont ainsi appelés à sortir le grand jeu à Casablanca, afin d’accomplir leur mission et ajouter un 9e titre africain au palmarès du club (ndlr : Ahli possède un record de 8 titres de champion d’Afrique).

Pour sa part, le cadre médical de l’équipe intensifie ses efforts afin de préparer les joueurs blessés de l’équipe, à savoir Hossam Achour, Walid Soliman et le Tunisien Ali Maaloul. Achour est absent depuis deux semaines alors que les autres joueurs ont souffert des blessures musculaires à la finale d’Alexandrie. « J’espère jouer le match retour avec tous mes moyens. Mais en tout cas, nous sommes prêts pour tous les scénarios. Je suis confiant que tous mes joueurs seront à la hauteur et je promets de faire notre maximum afin de retrouver le titre perdu depuis 2013 », conclut Hossam Al-Badri.




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire