Semaine 26 juillet au 1er août 2017 - Numéro 1185
Monde en bref
26-07-2017
 
 

Onu
Corée du Nord

L’émissaire spécial de l’Onu pour les droits de l’homme en Corée du Nord, Tomas Ojea Quintana, a exhorté samedi Pékin à cesser de renvoyer dans leur pays les Nord-Coréens arrêtés en fuyant via la Chine, poin­tant les risques de tortures ou d’exécutions, se disant alarmé par une hausse des arresta­tions et des rapatriements forcés de Nord-Coréens arrêtés en Chine.En cas de rapatriement forcé, les Nord-Coréens risquent les persécutions, la déten­tion arbitraire, la torture, voire la mort, selon Human Rights Watch, affirmant qu’au moins 51 Nord-Coréens avaient été arrêtés en Chine depuis juillet 2016.

Venezuela
Opposition

L’opposition vénézuélienne a convoqué samedi une grève de 48 heures pour les 26 et 27 juillet contre le président Nicolas Maduro et contre son projet de modifier la Constitution. Les 545 membres de l’assem­blée censée réécrire l’actuelle Constitution seront élus le 30 juillet. L’opposition, majo­ritaire au Parlement, considère que les modalités prévues de désignation de ces membres ne sont pas équitables et favori­sent le camp chaviste. M. Maduro a exclu à plusieurs reprises de revenir sur son initia­tive de convoquer une assemblée consti­tuante, malgré le refus de l’opposition, qui organise depuis près de quatre mois des manifestations presque quotidiennes, et en dépit des pressions internationales qui se multiplient.

Centrafrique
Violences

La Mission des Nations-Uunies pour la Centrafrique (Minusca) a indiqué samedi que de nouvelles violences ont éclaté à Bangassou dans le sud-est de la Centrafrique, deux mois après les tueries au mois de mai. « Une femme musulmane s’est fait enlever vendredi par de présumés anti-Balaka pro-chrétiens. En réponse, six chrétiens ont été détenus par des musulmans », a déclaré le porte-parole de la Minusca, Hervé Verhoosel.Une flambée de violences, le 13 mai à Bangassou (à l’est de Bangui), avait fait craindre le retour des massacres en Centrafrique, qui peine à sortir du conflit entre groupes armés ex-Sélékas pro-musul­mans et anti-Balaka. L’attaque du quartier musulman avait provoqué la mort d’au moins 26 civils en plus d’un Casque bleu marocain. Quelque 3 000 réfugiés ont passé la frontière.

Congo
Elections

Le Parti Congolais du Travail (PCT) du président Denis Sassou Nguesso qui, à 74 ans, cumule plus de 30 ans à la tête du Congo, a largement gagné les élections légis­latives et locales du 16 juillet, selon les résul­tats officiels publiés vendredi soir à la télévi­sion publique. Le PCT a remporté 70 sièges au terme du premier tour et 28 de ses candi­dats sont en ballottage pour le second tour, fixé au 30 juillet.

Congo
Opposition

L’opposition congolaise a dévoilé samedi son calendrier d’actions pour obtenir le départ du président Joseph Kabila avec deux journées « villes mortes » les 8 et 9 août, des meetings le 20 août et un appel à la désobéis­sance civile à partir du 1er octobre, a constaté l’AFP. Cette annonce a été faite à Kinshasa en clôture d’un conclave de rassemblement de l’opposition vendredi et samedi.Le président Kabila, au pouvoir depuis 2001, ne peut plus se représenter en vertu de l’actuelle Constitution et son deuxième man­dat a officiellement pris fin le 20 décembre 2016. Le pouvoir doit organiser des élec­tions d’ici la fin de cette année, conformé­ment à un accord (de la Saint-Sylvestre) conclu le 31 décembre sous l’égide de l’Eglise catholique en 2016.


Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire