Semaine 21 au 27 juin 2017 - Numéro 1181
Exposition : Astana célèbre l’art islamique égyptien
  Plusieurs pièces du Musée d'art islamique au Caire seront exposées au Kazakhstan jusqu'au mois d'août.
Exposition : Astana célèbre l’art islamique égyptien
Dalia Farouq21-06-2017

22 pièces antiques parmi la collection du Musée d’art isla­mique, situé dans le quartier de Bab Al-Khalq au Caire, ont décollé cette semaine à destina­tion du Kazakhstan afin d’être exposées au Musée national d’Astana, dans le cadre d’une exposition temporaire d’art isla­mique intitulée « Le sultan Beibars et son époque ». Ceci dit, toutes les pièces remontent à l’époque de ce grand sultan mamelouk originaire du Kazakhstan. « Cette exposition s’inscrit dans le cadre d’un accord de coopération signé entre le ministère des Antiquités et la République du Kazakhstan et après l’approbation du comité permanent des antiquités en Egypte », explique Elham Salah, directrice du secteur des musées au ministère des Antiquités.

Exposition : Astana célèbre l’art islamique égyptien

Parmi les pièces de l’exposi­tion figurent une cruche en cuivre revêtue d’argent qui date du VIIIe siècle de l’hégire et qui sert à conserver les aliments, un gobe­let en poterie orné par des gra­vures qui portent le nom du sul­tan Beibars et qui date du VIIe siècle de l’hégire, une cuvette en cuivre peinte en argent qui date du IXe siècle, une caisse en bois incrustée d’ivoire et d’ébène pour conserver le Coran (livre saint dans l’islam) datant du VIIIe siècle de l’hégire, en plus d’un nombre de pièces de mon­naie en or qui porte le nom du sultan Beibars.

« C’est le gouvernement du Kazakhstan qui est en charge de tous les frais : du transport, du fret aérien et de l’emballage des pièces jusqu’à leur retour en Egypte avec une somme d’assurance de 340 000 dollars », indique Achraf Osman, directeur du Musée d’art islamique du Caire qui accom­pagne les pièces jusqu’au siège de l’exposition. Selon Osman, la tenue d’une exposition des anti­quités islamiques à l’étranger s’inscrit dans le cadre d’un plan de la promotion du tourisme égyptien à travers les antiquités qui sont toujours les meilleurs ambassa­deurs du tourisme et de la civilisa­tion égyptiens à l’étranger. « Cette exposition qui prendra fin au mois d’août prochain a aussi pour but de hausser les revenus du minis­tère des Antiquités afin qu’il puisse assumer son rôle dans la protection, la restauration et la maintenance des joyaux de la civilisation égyptienne millénaire ainsi que la découverte d’autres trésors encore cachés », conclut Achraf Osman.

Exposition : Astana célèbre l’art islamique égyptien

Ce n’est pas la première fois que le Kazakhstan s’intéresse au patrimoine du sultan mamelouk Al-Zaher Beibars. En fait, il a fait un don il y a quelques années pour la restauration et le réamé­nagement de la mosquée d'Al-Zaher Beibars située à la place Zaher dans la région de Héssaniya au Caire.




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire