Semaine 7 au 13 juin 2017 - Numéro 1179
Esna, le temple millénaire
  Le temple d'Esna, la coupole de l'Université du Caire et la mosquée de Sayéda Zeinab figurent parmi les sites récemment inclus à la liste du patrimoine par le ministère des Antiquités. Retour sur ces monuments d'une richesse exceptionnelle.
Esna, le temple millénaire
Nasma Réda07-06-2017

Située à 50 km au sud de Louqsor, la ville d’Esna remontant au Nouvel Empire est célèbre tant par ses souks, son artisanat que par son temple dédié à Khnoum. Bien que ce temple ait été construit sous la XVIIIe dynastie, il vient d’être enregistré en tant que monument. En fait, la décision d’inclure le temple aux registres du ministère des Antiquités est prise suite au désir des responsables de faire une documentation détaillée du site. « Vu l’importance historique et archéologique du temple qui est l’un des derniers temples construits en Egypte, le ministère a décidé de commencer sa documentation archéologique et électronique détaillée, pour le conserver et le classer sur la liste touristique », explique Hicham Al-Leithy, directeur du Centre de documentation au ministère des Antiquités. « Depuis que le temple a été inscrit sur la liste du patrimoine, les travaux de documentation progressent. Déjà, la prise des photos est presque terminée sur le côté nord et également sur une partie du plafond. La documentation du temple va durer près de six mois », souligne l’archéologue Magdi Chaker, du Centre d’enregistrement des monuments égyptiens qui assure les travaux de la première phase de documentation du temple.

Le temple a été reconstruit sous le règne de Ptolémée VI et son nom apparaît sur les parois ouest du temple. « Ce temple a été édifié sur les ruines d’un temple du roi Thoutmosis III, mais est connu comme étant un temple ptoléméen ou plutôt romain, car sa construction fut terminée durant la domination romaine », raconte Chaker. Il est à noter que le seul monument restant du temple est la salle hypostyle qui a été construite sous le règne des empereurs romains Claude et Vespasien. Elle renferme 24 colonnes et est considérée par les spécialistes comme la plus belle salle hypostyle d’Egypte. Le plafond, tapissé de décorations astronomiques et zodiacales, est posé sur deux groupes de neuf colonnes, placées en correspondance des deux côtés du portail et dont les chapiteaux sont particulièrement élégants et élaborés. Les innombrables textes gravés sur les parois renferment des prières et des litanies adressées à Khnoum, Héka et Neith, et nous donnent en outre de précieux renseignements sur les grandes fêtes et cérémonies liturgiques qui attiraient les fidèles des régions limitrophes.




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire