Semaine du 21 au 27 décembre 2016 - Numéro 1156
Le tourisme égyptien se maintient
  La récente attaque terroriste contre l'église Saint-Pierre et Saint-Paul n'a pas eu d'impact sur le mouvement touristique. De nombreux pays se montrent solidaires avec l'Egypte.
Le tourisme égyptien se maintient
Aucun réservation n'a été annulée.
Dalia Farouq21-12-2016

Malgré l’attaque terroriste qui a frappé l’église Saint-Pierre et Saint-Paul adja­cente à la Cathédrale de Abbassiya, aucun pays n’a publié des restrictions sur les voyages vers l’Egypte. « Le terrorisme est un phénomène mon­dial qui frappe partout », assure Omayma Al-Husseini, conseillère médiatique au ministère du Tourisme. Elle ajoute que les bureaux de pro­motion du tourisme égyptien à l’étranger n’ont reçu aucune réaction inquiétante de la part des tour-opérateurs ou des responsables du tourisme de par le monde. « La Chambre du tourisme à Louqsor n’a recensé aucune annulation de réser­vation pour les vacances de Noël. Les chiffres montrent que cette saison devrait être meilleure que celle de l’année dernière en dépit de l’atten­tat », assure Sarwat Agami, président de la Chambre du tourisme de Louqsor. Il ajoute qu’il vient de rentrer d’un voyage d’affaires dans diffé­rents pays européens et il estime que les diffé­rents pays se montrent cette fois-ci très solidaires avec l’Egypte.

Il y a deux semaines, le secrétariat d’Etat aux affaires étrangères avait annoncé que l’Egypte est « l’un des pays les plus sûrs pour passer les vacances ». Le Maroc, les Emirats arabes unis, le Sultanat d’Oman, le Koweït, le Qatar et Israël figurent aussi dans la partie verte de la carte du monde. Le ministère égyptien du Tourisme a saisi cette occasion pour lancer une campagne de pro­motion et une autre de relations publiques dans plus de 27 pays de par le monde. « Ces déclara­tions auront un impact positif sur le mouvement du tourisme en Egypte à moyen et long termes. Nous pensons aussi organiser des convois de promotion touristique dans les différents Etats américains. Il est à noter que nous avons déjà lancé une grande campagne de publicité aux Etats-Unis en septembre dernier dans les rues, les moyens de transport et des grandes chaînes internationales comme CNN », indique le ministre du Tourisme, Yéhia Rached. Et d’affir­mer que cette campagne était fructueuse puisque des charters en provenance des Etats-Unis atter­rissent chaque semaine dans les différentes sta­tions touristiques en Egypte, notamment à Louqsor et Assouan. En fait, l’année dernière, l’Union des chambres du tourisme avait organisé six convois de promotion dans différents Etats américains accompagnés de l’égyptologue égyp­tien de renom Zahi Hawas. Pour sa part, Elhami Al-Zayat, ex-président de l’Union des chambres du tourisme, assure que le marché américain est un marché très important pour le tourisme en Egypte, surtout que les touristes américains sont connus pour leurs dépenses élevées, en moyenne entre 125 et 250 dollars par jour contre 58 dollars pour le touriste russe par exemple. « En outre, les Américains s’intéressent beaucoup au tourisme culturel qui souffre beaucoup à l’heure actuelle », ajoute Al-Zayat.

La roue commence à tourner

Quant à Sarwat Agami, il estime que cette annonce apporte du crédit à la sécurité des aéro­ports et des sites touristiques en Egypte, surtout qu’elle provient d’une puissance majeure comme les Etats-Unis. « Beaucoup de pays réviseront leurs restrictions sur les voyages vers l’Egypte très prochainement en suivant les Etats-Unis, surtout que dans cette même annonce, les Etats-Unis ont considéré d’autres pays concurrents à l’Egypte, comme la Turquie et la Tunisie, comme étant des pays très dangereux », explique Agami. Il est à noter que le secrétariat d’Etat aux Affaires étrangères a aussi déclaré en plus de la Turquie et la Tunisie, l’Iran, l’Arabie saoudite, le Soudan et l’Algérie comme étant des pays « très dange­reux ». Même les pays européens, surtout la France, l’Espagne, l’Italie et la Grèce, sont déconseillés par le secrétariat d’Etat mais dans un moindre degré. Selon le président de la Chambre du tourisme de Louqsor, la roue a com­mencé à tourner dans le secteur du tourisme et les réservations de Noël et du Nouvel An sont prometteuses. Selon les statistiques du Capmas, les arrivées touristiques en Egypte au mois d’oc­tobre sont en hausse de 7 % par rapport au mois de septembre. 506 000 touristes ont visité l’Egypte au mois d’octobre contre 473 000 en septembre. « Nous devons mettre à profit cette déclaration américaine et intensifier nos plans de promotion non seulement aux Etats-Unis, mais sur tous les marchés émergents comme la Chine, l’Inde, la Pologne et tous les pays de l’Amérique latine, sans oublier nos marchés tra­ditionnels », conclut Agami.




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire