Semaine du 14 au 20 décembre 2016 - Numéro 1155
Le trésor des papyri arabes
  Les papyri arabes retrouvés en Egypte sont un matériel précieux pour les archéologues et historiens du monde entier, qui continuent à les étudier avec passion.
Le trésor des papyri arabes
Les papyri arabes ont besoin d'une restauration précieuse.
Doaa Elhami14-12-2016

Quand on parle de papyrus on pense le plus souvent aux papyri pharaoniques et gréco-romains, mais on oublie que de nombreux papyri appartiennent aussi à la période islamique. Les papyri arabes ont fait leur apparition en 642 ap. J.-C. au moment de l’arrivée de Amr Ibn Al-Ass en Egypte. Peu étudiés par les experts égyptiens en archéologie islamique, ils ont attiré l’attention de nombreux orientalistes, à l’instar des profes­seurs Adolf Grohmann, Carl Henry Bakr et David Samuel Margoliouth. « Les papyri arabes d’Egypte sont des documents d’une valeur histo­rique et archéologique inestimable. Ils témoi­gnent de façon précise de la situation de l’Etat égyptien à l’époque islamique », explique le pro­fesseur Saïd Maghawry, ex-doyen de la faculté de tourisme et d’hôtellerie à l’Université de Ménoufiya. Un avis partagé par le professeur Mohamad Abdel-Latif, professeur à l’Université de Mansoura, qui explique que lors de leur arrivé en Egypte, les Arabes ont utilisé les papyri pour rédiger toutes leurs correspondances. Cette tech­nique a été utilisée pendant plus de 7 siècles de l’an 22 à l’an 642 de l’hégire, soit de 780 à 1402 ap. J.-C. Au début de l’ère islamique les papyri étaient principalement utilisés pour rédiger des correspondances, mais au fil du temps leur rôle s’est diversifié. Ils ont commencé à être utilisés pour écrire les rapports des califes aux gouver­neurs et les textes de lois de l’Etat islamique. Puis ils ont servi de support à tous les domaines professionnels de l’époque comme l’industrie, l’artisanat et l’agriculture. Ces papyri décrivent aussi les émeutes et les révolutions qui ont eu lieu au cours de ces siècles. Ils expliquent les relations entre les musulmans, les chrétiens et les juifs et détaillent la vie quotidienne de l’époque de façon approfondie. Les gouverneurs arabes donnaient d’ailleurs une grande importance à la fabrication du papyrus. La plus grande fabrique se trouvait alors à Alexandrie. Les papyri arabes présents dans de nombreuses bibliothèques, uni­versités et même dans des musées du monde entier sont un trésor qui permet de comprendre les débuts de la civilisation islamique.




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire