Semaine du 16 au 22 novembre 2016 - Numéro 1151
Beit Sobek attend les visiteurs
 
Beit Sobek attend les visiteurs
Nasma Réda16-11-2016

Situé derrière le musée de Kom Ouchim, le centre des visiteurs Beit Sobek a été ouvert cette semaine au public. Le centre remonte à 1924, quand l’Université américaine du Michigan, en mission dans la région de Karanis, avait construit une petite maison pour servir de lieu de repos au consul général de la reine Victoria. Appelée alors « Beit Al-Mandoub Al-Sami Al-Britani » et construite en terre cuite, elle a été élargie plusieurs fois. Plus tard, la maison a été utilisée par les missions archéologiques étrangères opérant sur les sites de la région comme espace de repos également.

Construite selon un type architectural différent de l’art vernaculaire des années 1920, cette maison est un excellent exemple de l’architecture paysanne de l’époque et constitue une illustration concrète du développement de l’architecture dans la région.

La maison respire encore l’atmosphère des expéditions archéologiques du début du XXe siècle et offre une possibilité unique de présenter à la fois l’histoire de la recherche archéologique au Fayoum, le résultat de ces recherches et l’évolution de la gestion du patrimoine. Le nom actuel de la maison Beit Sobek, ou Maison Sobek, fait référence au célèbre dieu crocodile Sobek, vénéré au Fayoum tout au long de l’histoire. Ce dieu était censé protéger les semailles, irriguer les champs, chose importante dans le domaine agricole au Fayoum. Sobek est le fils de la déesse aquatique Neith. Dieu de l’eau, associé à la fertilité, il devint un dieu national pendant la XIIe dynastie.

Aujourd’hui, Beit Sobek devient un espace unique et accueille non seulement les visiteurs des différents sites archéologiques qui entourent le Fayoum, mais également une exposition didactique exceptionnelle de 23 panneaux explicatifs.


Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire