Semaine du 21 au 27 septembre 2016 - Numéro 1143
Vers une pochaine reprise des vols russes
Chaïmaa Abdel-Hamid21-09-2016
 
  Les efforts déployés par les autorités égyptiennes pour une reprise des vols russes suspendus depuis le crash de novembre dernier sont sur le point de donner leurs fruits.

Une nouvelle délégation d’inspecteurs russes est attendue au Caire dans les prochains jours dans le cadre des enquêtes portant sur les mesures de sécurité dans les aéroports égyptiens. C’est ce qu’a annoncé Maxim Sokolov, ministre russe des Transports, qui a souligné que l’objectif de la délégation est de travailler sur la reprise des vols russes à Charm Al-Cheikh qui ont été suspendus depuis 6 novembre, suite au crash de l’avion russe A321 qui survolait le Sinaï et qui a fait 224 morts. Un porte-parole du ministère russe des Transports a indiqué que la délégation préparera un rapport détaillé sur les résultats de l’inspection.

Une précédente délégation d’experts russes vient tout juste d’effectuer une visite en Egypte du 6 au 10 septembre dernier, toujours pour vérifier les mesures de sécurité dans les installations de l’aviation civile. Leurs rapports, selon les experts, ont été assez positifs. Depuis le crash de l’avion russe, il existe une coopération russo-égyptienne pour augmenter le niveau de sécurité dans les aéroports. Dans le cadre de cette coopération, les compagnies russes ont fourni aux aéroports égyptiens des appareils de détection d’explosifs qui fonctionne par la « nanotechnologie », ainsi que des portails électroniques avec ces mêmes propriétés, en plus de radars qui détectent et surveillent, et le tout à un coût s’approchant d’un demi-milliard de livres. Quelques réserves sur les mesures de sécurité prises dans certains aéroports ont, en effet, été signalées par les deux précédentes délégations qui ont visité le pays en août pour inspecter la possibilité d’un retour de touristes russes en octobre prochain. Celles-ci ont été prises en considération par les Egyptiens. L’Egypte a réalisé toutes les exigences de la partie russe consistant à renforcer la sûreté et la sécurité des aéroports égyptiens pour préserver les touristes russes. Des appareils spéciaux pour détecter les passagers et les bagages, ainsi que des caméras ultrasophistiquées ont été installées dans les aéroports, a affirmé le président de la Société Holding pour l’aéronautique et les aéroports égyptiens, Ismaïl Aboul-Ezz, qui a assuré dans un communiqué de presse après une réunion avec la délégation russe que l’aéroport du Caire est entièrement assuré et est équipé avec des appareils et des systèmes très avancés. Il a aussi souligné que l’Egypte s’est accordée avec la Russie pour la sécurisation des aéroports, du transfert des valises à partir de la zone de chargement jusqu’à la zone de la piste de l’avion dans des « conteneurs » complètement fermés et accompagnés par un des personnels de la sécurité.

Plan de six mois

Pour sa part, le ministre du Tourisme, Yéhia Rached a annoncé, au cours du mois d’août, la mise en application en 6 mois d’un plan de 6 points pour favoriser la reprise du tourisme vers l’Egypte. Lors d’une conférence de presse tenue au siège du gouvernorat de Louqsor, Rached a précisé que le plan porte sur la promotion du produit touristique égyptien avec la coopération des partenaires traditionnels et la coordination avec de nouvelles compagnies de tourisme, l’encouragement des vols charters à des prix réduits, l’amélioration de l’infrastructure, la formation continue des personnels du secteur du tourisme, le développement de la capacité hôtelière et le recours à l’énergie alternative et à l’énergie renouvelable, solaire et éolienne. Toujours dans le cadre des efforts égyptiens déployés pour le retour des vols suspendus en Egypte, le ministre égyptien des Affaires étrangères, Sameh Choukri, a discuté dans un appel téléphonique avec son homologue britannique, Boris Johnson, de la reprise des vols britanniques à Charm Al-Cheikh. Au cours de l’appel téléphonique, Choukri a fait référence aux résultats des inspections récentes d’une délégation britannique des aéroports égyptiens, assurant que l’Egypte tient à mettre en oeuvre les recommandations de la délégation.

En outre, l’aéroport international de Charm Al-Cheikh a accueilli ce mois le premier vol turc, après une suspension d’environ 10 mois depuis le crash de l’avion russe. L’avion transportait 154 touristes de différentes nationalités. Pour Adel Zaki, président du comité du tourisme extérieur à la Chambre du tourisme, on peut enfin parler d’une lueur d’espoir concernant la reprise du tourisme en Egypte, surtout avec l’atterrissage de l’avion turc la semaine dernière qui est un signal très important pour le retour des Russes. « Il faut dire que les derniers rapports ont été bien positifs par rapport aux précédents. Mais à mon avis il est toujours tôt de se réjouir de cet événement avant de voir une application réelle de la part des Russes. D’ailleurs, on se demande quelle est la nécessité de l’envoi d’une nouvelle délégation », conclut-il.



Mots clés:

Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire