Semaine du 25 au 31 mai 2016 - Numéro 1128
Sherine ElZeiny en mission difficile
  A 25 ans, Sherine ElZeiny est la seule Egyptienne à représenter l’Egypte aux JO de Rio 2016. S’entraînant avec la sélection hollandaise, elle espère se distinguer. Portrait.
Sherine ElZeiny en mission difficile
Marianne Youssef25-05-2016

La gymnastique artistique féminine égyp­tienne sera représentée aux JO de Rio grâce à Sherine ElZeiny. Le contient africain possède deux tickets olympiques pour Rio. Le premier a été validé par la gymnaste algérienne Farah Boufademe, et le deuxième a été accordé à la gymnaste sud-africaine Claudia Cummins. « J’ai été mise en réserve, car la différence des scores entre moi et ceux de la gymnaste sud-africaine était de 0,5 point. J’ai donc pu assu­rer pour la troisième fois ma qualification, que je mérite », assure Sherine. Et de poursuivre : « C’est un vrai exploit pour moi, car une semaine avant le tournoi qualificatif, j’ai été hospitalisée pendant trois jours à la suite d’un virus à l’oeil. J’ai été traitée avec de la Cortisone. J’aurais pu faire mieux et devancer la Sud-Africaine. La preuve est que j’ai réussi à la devancer en emportant le titre des Championnats d’Afrique en mars 2016 ».

La performance de Sherine est le fruit de longues années de travail et d’efforts. Résidant aux Pays-Bas avec sa famille, Sherine ElZeiny pratique la gymnastique à l’école depuis l’âge de 7 ans. Après quelques mois d’entraîne­ment, elle savait faire ce qui demandait aux meilleurs souvent des années de travail. Très talentueuse, Sherine a entamé un système d’entraînement professionnel au club sportif de son quartier. Faisant preuve d’une grande assiduité et d’un niveau excellent, elle a com­mencé à participer dès l’âge de 9 ans, avec la sélection hollandaise, à de nombreux Championnats cadets. A 10 ans, elle a été sélectionnée dans le groupe Young Talent au sein de la sélection hollandaise. Ayant toutes les qualités pour aller loin, elle a pu, à l’âge de 16 ans, intégrer la sélection dames avec laquelle elle a participé à de nombreux tour­nois en Hollande et en Europe où elle a été classée entre les 3e et 5e places. « J’ai pu devenir en quelques années un des piliers de l’équipe hollandaise. Ce classement m’a per­mis d’être parmi les 5 meilleures gymnastes de la sélection », dit Sherine avec fierté.

Elle ajoute que la gymnastique artistique est une discipline très difficile. Elle exige une harmonie musculaire et nerveuse, ainsi qu’une intelligence, une grande souplesse et une grande confiance en soi. « Mon entraînement avec la sélection hollandaise m’a permis de progresser énormément sur les difficultés de cette discipline », assure-t-elle.

Grâce à ses bons résultats, Sherine n’est pas passée inaperçue. Il suffit d’observer quelques instants la jeune gymnaste pour remarquer l’explosivité de ses figures acrobatiques et la patience dans l’exercice. Ainsi, elle a reçu plusieurs demandes de la part de la Fédération égyptienne de représenter l’Egypte dans les tournois africains et internationaux. « Grâce à l’intérêt accordé par la Commission olym­pique égyptienne, le ministère du Sport ainsi que la Fédération égyptienne de gymnastique, j’ai pu poursuivre mon chemin car ils m’ont toujours apporté le soutien nécessaire », reconnaît-elle.

Sherine a représenté l’Egypte pour la pre­mière fois en 2007 aux Jeux africains où elle a remporté le titre en individuel et par équipe. « En 2008, j’ai représenté l’Egypte aux JO de Pékin. J’étais la plus jeune gymnaste égyp­tienne, car j’avais 17 ans. J’ai également représenté l’Egypte aux JO de Londres. Je suis la seule gymnaste égyptienne à avoir participé à deux éditions des JO », assure Sherine.

La jeune gymnaste poursuit son élan en se classant à la 5e place aux Jeux méditerranéens en 2009. La même année, elle a remporté le titre africain, titre qu'elle a remporté à nouveau en 2016.

Pour cette jeune gymnaste, les prochains mois seront cruciaux pour la préparation. « Je participerai avec l’équipe hollandaise à des tournois de haut niveau consacrés aux gym­nastes qualifiées. Je vais effectuer également des camps fermés en Hollande. Je vais énor­mément travailler pour faire de bons résul­tats », dit-elle.

Qu’importe si les médailles sont loin de cette gymnaste, elle aspire à atteindre les finales en individuel. « C’est une grande fierté pour moi de défendre les couleurs de mon pays », conclut Sherine.




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire