Semaine du 25 au 31 mai 2016 - Numéro 1128
Akhmim
 
Akhmim
Akhmim
25-05-2016

Akhmim est une ville de Haute- Egypte, située sur la rive droite du Nil en face de Sohag, à environ 130 kilomètres au sud d’Assiout. En 1986, la population était de 70 602 habitants. Dans l’antiquité, la ville elle-même était appelée Khent-Menou, qui signifie « la falaise de Min » ou Hout-Menou qui signifie « la maison de Min ». Ces noms hiéroglyphiques apparaissent, par déformation phonétique, tout à fait plausibles : les coptes de la région l’appellent « Khmim ».

Il y a été récemment trouvé, à l’entrée du temple de Min, une statue de 11 mètres de hauteur représentant Méritamon, fille et grande épouse royale de Ramsès II. On trouve également des cimetières antiques au nord d’Akhmim, à Nag Al-Kilabat et Al-Sawara. Des stèles, dont le contenu reste somme toute standardisé, ont été découvertes à Akhmim. Toutes ces constructions d’Akhmim et de sa région, très étalées dans le temps, laissent transparaître l’importance du site à toutes les époques. La ville moderne d’Akhmim est également connue pour ses tissages et tapisseries, l’une des industries les plus anciennes d’Egypte. C’est aussi un marché important pour les céréales, la canne à sucre, les dattes et le coton.

En 1907, la ville comptait 23 795 habitants, dont un tiers de coptes. On y trouve toujours deux églises coptes et de nombreuses mosquées. A ce sujet a été découvert en 1896 un texte en copte sur papyrus, appelé aujourd’hui « codex de Berlin », renfermant cinquante-six textes complets ou partiels datant du IVe ou du Ve siècle ap. J.-C., dont un extrait de l’Evangile de Marie.



Mots clés:

Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire