Semaine du 18 au 24 mai 2016 - Numéro 1127
Toutankhamon alimente la polémique
  Les différentes théories quant à l'existence d'une pièce dite de Néfertiti derrière l'un des murs de la tombe de Toutankhamon continuent d'enflammer les débats entre les archéologues.
Toutankhamon alimente la polémique
Rana Gohar18-05-2016

La seconde conférence internationale sur le roi Toutankhamon, tenue du 6 au 8 mai au Grand Musée égyptien, n’a pas tranché le mystère, mais s’est achevée sur une série de recommandations réclamant la poursuite des recherches au sein du tombeau en complétant les travaux de scanning et en utilisant d’autres technologies modernes de recherche, afin de confirmer l’existence de vide derrière les murs du tombeau. Il a également été confirmé qu’aucune mesure ne sera adoptée avant qu’il ne soit sûr du vide derrière les murs du tombeau. La séance à laquelle ont assisté les anciens ministres des Antiquités, Zahi Hawas et Mamdouh Al-Damati, ainsi que des archéologues du monde entier, y compris le Britannique Nicholas Reeves, a témoigné de vives discussions entre opposants et supporters de l’idée de l’existence d’une nouvelle découverte derrière la tombe du jeune pharaon. Le Dr Mamdouh Al-Damati a fortement défendu le projet et a présenté une série de mesures prises dans le projet de recherche au sein du tombeau, dont la dernière en date est le scanner effectué par l’équipe américaine fin mars dernier avec la participation d’une équipe égyptienne.

Cependant, l’équipe était divisée sur les résultats du scanner. En effet, Dr Abbas Mohamad Abbas, professeur à l’Institut national des recherches astronomiques et géophysiques qui faisait partie de l’équipe égyptienne, a confirmé que les résultats indiquaient qu’il n’existait rien derrière les murs. Par ailleurs, d’autres membres de l’équipe ont confirmé que les résultats n’étaient pas clairs et ont proposé de refaire le scanner. Quant à Al-Damati, il estime nécessaire de poursuivre les étapes de la recherche scientifique en effectuant un scanner en dehors du tombeau et une recherche aux rayons infrarouges sur les deux murs nord et ouest avant de déterminer l’étape suivante. Si ce dernier écarte l’éventualité de la découverte de la tombe de la reine Néfertiti au sein de la tombe de Toutankhamon, il soutient l’éventualité de la découverte d’une chambre derrière le mur nord pouvant être le tombeau de la reine Kya, la mère de Toutankhamon.

Hawas versus Reeves

Quant au Dr Zahi Hawas, il a mis au bas du mur la théorie de Reeves autour de l’existence de la tombe de Néfertiti à l’intérieur de celle de Toutankhamon, déclarant qu’il refusait catégoriquement l’idée. Hawas a déclaré que les études n’ont pas été effectuées d’une manière scientifique dès le départ, que les résultats du scanner effectué par l’expert japonais Watanabe n’étaient pas clairs, que les prétentions de l’existence de matières organiques derrière les murs du tombeau n’avaient aucun fondement scientifique. De plus, il a confirmé que du point de vue historique, il est peu probable que Néfertiti soit enterrée dans la région de la Vallée des rois, car les prêtres d’Amon ne pouvaient pas l’accepter car elle était l’épouse d’Amenhotep IV ou Akhenaton qui s’est écarté du polythéisme traditionnel et a introduit une nouvelle religion basée sur l’adoration d’un seul dieu, Amon, probablement enterré à Tell Al-Amarna. Hawas a également indiqué que Howard Carter avait travaillé dans la tombe pendant plus de 10 ans, avait étudié tous ses détails, avait trouvé des vides dans le mur de la chambre d’enterrement du roi, avait enlevé la couche d’albâtre qui le recouvrait et avait trouvé « les pierres magiques » que l’on croyait préserver les momies du roi. Cependant, il n’a nullement enregistré qu’il avait trouvé quelque chose qui aboutisse à une autre chambre.

Selon Hawas, c’est la première fois qu’une théorie se transforme en réalité sans l’existence de preuve scientifique. Et d’ajouter : « Ce qui s’est passé dans le tombeau ces derniers temps n’avait d’autre objectif que le show médiatique ». Hawas rappelle que le tombeau de Toutankhamon avait été essentiellement construit pour le roi Ay, qui avait régné après lui. Mais à cause de la mort soudaine du jeune roi à l’âge de 19 ans, il a été enterré dans ce tombeau. De même, selon Hawas, ce n’est pas la première fois que Reeves commet une telle erreur. C’était dans la Vallée des rois, il pensait avoir fait une nouvelle découverte en utilisant le radar japonais. Mais il s’est avéré par la suite que les traits présentés par le scanner n’étaient autres que des fissures dans les roches. Hawas a proposé d’effectuer un autre scanner avec des équipements plus sophistiqués dans le domaine des fouilles et de former un comité scientifique composé d’égyptologues et d’experts de scanner.

Quant à Nicholas Reeves, il continue de dire être convaincu de l’existence de la tombe de Néfertiti au sein de celle de Toutankhamon. Il a présenté une explication de sa théorie qui n’a pu convaincre l’assistance et a avancé les preuves publiées en juillet 2015 après l’étude du scanner effectué par Factum Arte qui a présenté un modèle identique des murs nord et ouest du tombeau. En effet, il avait remarqué des traits verticaux qui semblaient dessiner les traits d’une porte ou d’une entrée dans le mur ouest. Dans le mur nord, Reeves avait trouvé des traces similaires mais en plus grande taille. Il a déclaré avoir trouvé des indices que ce vide avait été dissimulé par un faux mur. Un fait laissant prévoir que cette chambre interne ou la chambre d’enterrement du roi avait été initialement conçue sous forme de long corridor menant au-delà du mur nord.

Poursuite des recherches

Toutankhamon alimente la polémique

Il est à noter qu’en égyptologie, l’existence d’un corridor similaire possédant un penchant vers la droite au sein d’un tombeau signifie que celui-ci appartient à une reine. Et d’ajouter que le ministère égyptien de l’Archéologie l’avait invité à effectuer des recherches sur terrain en novembre dernier et que tous le indices récoltés indiquaient l’existence du tombeau de Néfertiti derrière le mur nord de Toutankhamon. Selon Reeves, les possessions de Toutankhamon avaient initialement été conçues pour Néfertiti, même son masque d’or avait été conçu pour elle ou pour Ankhkhpérou-rê Nefer-Néférou-Aton, le nom utilisé par Néfertiti pour régner. Et ce, selon une théorie historique dont Reeves est profondément convaincu. Ce dernier a ajouté avoir examiné le masque de Toutankhamon en septembre dernier, ce qui a mené au fait que le cartouche perforé sur le masque portait des traces d’une ancienne écriture remontant à une période ultérieure au règne de Toutankhamon.

L’archéologue japonais a présenté une explication détaillée du radar utilisé dans l’examen du tombeau, effectué en novembre dernier, et du scanner du tombeau. Il a déclaré que les résultats étaient conformes à la théorie de Reeves selon laquelle il existerait des divergences dans les dimensions à des endroits déterminés du mur ouest. Par contre, l’analyse des données relatives au mur nord indique l’existence d’un semblant d’ouverture d’une chambre dans la partie est du mur. Et d’ajouter que les résultats indiquaient également l’existence de métaux derrière le mur ouest.

En fin de compte, le Dr Yasser Al-Chayeb, professeur de la mécanique des roches au département de l’ingénierie des mines à l’Université du Caire et membre de l’équipe égyptienne ayant participé au scanner du tombeau effectué en mars dernier, a présenté une explication détaillée du fonctionnement des appareils du radar et de la lecture de ses résultats et du scanner aux rayons infrarouges. Il a ajouté qu’un projet était actuellement élaboré pour être présenté au ministère de l’Archéologie, afin d’opérer un scanner complet du tombeau du jeune roi. Prendront part à ce projet des experts internationaux dans le domaine de la géophysique travaillant sous la supervision de la faculté d’ingénierie de l’Université du Caire. Selon Al-Chayeb, en cas de réussite de cette expérience, il sera possible de la répéter sur toute la Vallée des rois pour qu’elle nous révèle tous ses secrets.




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire