Semaine du 6 au 12 janvier 2016 - Numéro 1108
La fin de l’ère Gaber
  Karam Gaber a signé la fin de sa carrière en refusant de comparaître devant le tribunal d’arbitrage sportif. Ce champion olympique de la lutte gréco-romaine sera un grand absent aux JO 2016.
Sport
Karam Gaber a dû mettre terme à sa carrière. (Photo : Reuters)
Doaa Badr06-01-2016
Vice-champion olympique 2012 et champion olympique 2004, le lutteur Karam Gaber sera le grand absent égyptien aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro qui auront lieu cette année (2016). Le meilleur athlète égyptien subira une sanction d’arrêt de 2 ans, infligée contre lui par l’Agence mondiale antidopage (WADA) pour avoir refusé de comparaître devant le tribunal d’arbitrage sportif. C’est la fin de l’ère Gaber, puisque les JO 2016 étaient la dernière chance de l’athlète âgé de 38 ans.

L’histoire a commencé en août dernier, lorsque Gaber était au Centre olympique américain de Colorado Spring pour une dernière étape de préparation avant les Mondiaux des Etats-Unis. Gaber suivait un programme spécial pour sa préparation aux Mondiaux et aux JO. Mais il changeait constamment son lieu de résidence. Ainsi, l’Agence WADA a tenté à trois reprises de le joindre pour procéder à la prise d’un échantillon mais en vain. La Fédération égyptienne de lutte n’enregistrait pas son adresse à chaque fois.

Après 3 tentatives de la part de WADA pour prendre l’échantillon de Gaber, elle a décidé de suspendre le lutteur pour une durée de 2 ans à compter du 27 août 2015. En plus d’une amende de 20 000 francs suisses à l’encontre de la Fédération égyptienne de lutte.

L’appel du lutteur égyptien a été rejeté, de quoi mettre fin à la carrière d’un des meilleurs athlètes égyptiens de tous les temps.

Après sa suspension finale, la Fédération égyptienne a accusé le lutteur de manquer de discipline et de non-sérieux aux entraînements. En plus, la Fédération a demandé au lutteur de rembourser les coûts de son stage aux Etats-Unis, un montant de 380 000 L.E.

A son retour en Egypte en décembre dernier, Gaber a rencontré l’adjoint du ministre de la Jeunesse et du Sport, Achraf Sobhi, pour régler ses problèmes avec la Fédération.

Malgré cette fin tragique, Karam Gaber reste une légende égyptienne. Il a remporté la médaille d’or aux Jeux olympiques d’Athènes en 2004 en catégorie 84 kg de lutte gréco-romaine, et a décroché une médaille d’argent aux JO de Londres en 2008 en catégorie 96 kg.

Grâce à ces 2 médailles olympiques, il a inscrit son nom dans l’histoire olympique égyptienne en devenant le 2e athlète égyptien, après l’haltérophile Ibrahim Chams, à remporter 2 médailles olympiques dans 2 différents JO.




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire