Semaine du 6 au 12 janvier 2016 - Numéro 1108
Egypte en bref
06-01-2016
 
 

Sinaï

Lors de frappes aériennes sur le nord du Sinaï, l’armée a liquidé, samedi, 40 terroristes de Wilayat Sinaï, un groupe local affilié au radical Etat Islamique (EI). Des hélicop­tères de frappes, des avions et des troupes terrestres ont par­ticipé à cette opération d’en­vergure. L’attaque, qui a été menée par des hélicoptères Apache, a ciblé les installa­tions de Wilayat Sinaa, autour de la ville du Cheik Zoweid, qui a longtemps été un foyer pour les éléments extrémistes. 15 autres extrémistes ont été blessés pendant l’opération. L’Egypte mène une opération antiterroriste dans le nord du Sinaï depuis deux ans. Les extrémistes y attaquent régu­lièrement les représentants des forces de l’ordre.

Naufrage

Le naufrage d’un ferry sur le Nil à Kafr Al-Cheikh dans le Delta a fait 15 morts. Le drame a eu lieu durant la nuit de jeudi à vendredi, dans le naufrage d’un ferry sur le Nil. Selon les autorités, l’embarca­tion n’était pas aux normes pour accueillir les passagers et naviguait sans licence. 15 corps ont été repêchés par les équipes de secours qui recher­chaient toujours des survi­vants dans la province de Kafr Al-Cheikh. Le Parquet a ouvert une enquête urgente sur l’accident. Cet accident sur­vient cinq mois après la mort de 36 personnes dans une col­lision entre un cargo et un navire de plaisance sur le Nil. Suite à cet accident, les autori­tés avaient promis une batterie de mesures pour rétablir la discipline sur la voie mari­time.

Internet

L’Egypte a bloqué cette semaine le programme gratuit de Facebook Free Basics. Ce programme, qui a commencé en Egypte en octobre dernier, faisait partie d’un plan ambi­tieux et controversé de Facebook pour amener le ser­vice Internet à des milliards de personnes dans les pays en développement. Free Basics est un partenariat entre six membres fondateurs (Ericsson, MediaTek, Nokia, Opera, Qualcomm et Samsung) mais rencontre des difficultés imprévues. Après l’Inde, c’est au tour du gou­vernement égyptien de blo­quer le service Free Basics, qui fournit un accès Internet gratuit — avec l’opérateur mobile local Etisalat — à plus de trois millions d’Egyptiens. Les raisons de la suspension n’ont pas été précisées par les autorités, mais le permis d’ex­ploitation temporaire d’Etisa­lat (deux mois) pour cette opé­ration n’aurait pas été renou­velé. Dans un communiqué, Facebook indique être « déçu que Free Basics ne soit plus disponible en Egypte », et espère « résoudre cette situa­tion bientôt ». Le programme de Facebook est déjà proposé dans près de deux douzaines de pays.


Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire