Semaine du 8 au 14 avril 2015 - Numéro 1070
Choiceb : La paix maintenant
  En 19 ans d’exercice musical, la chorale d’évangélisation oecuménique Choiceb s’est frayé un si beau chemin. Créée à Dakar en 1996 par le maître Lucien Mendy, elle rend hommage au défunt cardinal Emile Biayenda, assassiné pour ses idées, militantes pour la paix dans le monde.
Choiceb : La paix maintenant
Le répertoire de Choiceb est riche et diversifié.
Houda El-Hassan08-04-2015

Composée d’une trentaine de choristes de plusieurs nationalités subsahariennes et d’Afrique Centrale, la Chorale Choiceb (appelée également la Chorale Biayenda) se produit à Casablanca, en ce mois d’avril, dans le cadre de la deuxième édition du Festival international Sawt. Née il y a trois ans environ, cette rencontre culturelle est entièrement dédiée aux amoureux du chant choral.

Professionnels, c’est le moindre que l’on puisse dire de ces choristes pleins de charisme. Ce qui n’est pas étonnant, venant de la part d’une chorale qui a près de deux décennies de travail acharné derrière elle.

« Choiceb, ou Biayenda pour les intimes, est une chorale multiculturelle engagée dans le dialogue, la paix et la solidarité entre les peuples du monde, faisant fi de leurs convictions religieuses, politiques ou niveau socioculturel. Nous nous produisons avec ou sans orchestre, selon le thème que nous choisissons de jouer sur scène pour une raison ou pour une autre », lance d’emblée le chef du choeur. Et de poursuivre : « Lorsque notre but est de retourner à la tradition africaine de l’Eglise catholique, nous nous produisons sans orchestre. La raison est purement et simplement coutumière. Mais il nous arrive également de faire appel à notre orchestre, et ce, pour transmettre une certaine joie extatique à notre public. Quoi qu’il en soit, notre but est que le feeling passe entre les choristes et la présence ».

Braver les différences
Chef de choeur de la chorale internationale du cardinal Emile Biayenda, Lucien Mendy est bien plus que le maître de l’ensemble. Pour ses disciples, il est à deux doigts d’être leur chef spirituel. En 1996, des membres brillants de la Chorale Biayenda de Brazzaville se sont joints à la Chorale de l’Eglise évangélique protestante du Sénégal. Grâce à lui, Lucien Mendy, les trente choristes ont fait le tour d’Afrique et celui du monde pour faire connaître leur art, leurs préceptes religieux et leur rêve commun : celui de la paix dans le monde.

Sous des coups de percussions et notes de piano, ces choristes ont bravé les différences et gravé leur art dans plusieurs centaines d’églises de par le monde. « Nous avons également chanté en temps de guerre, pour apaiser les peines des proches des victimes, dans des prisons, des écoles, universités, hôtels de luxe ou en plein désert. Bref, nos chants émanent du fond de nos coeurs et rêvent d’atteindre toutes les cultures et religions du monde », continue-t-il.

De temps à autre, les disciples du maître répètent des chants religieux pour animer des célébrations eucharistiques, en mémoire du défunt Cardinal Biayenda, premier cardinal du Congo et d’Afrique Centrale. « Pour défendre les vertus pour lesquelles notre père spirituel Biayenda a donné sa vie, nous avons pris la décision de donner naissance à une chorale digne de ce nom et à la joindre à une autre qui s’inscrit dans notre vision des choses. Quoi de mieux pour la propager au-delà des frontières ? », enchaîne L. Mendy.

Aujourd’hui, les membres de Choiceb (majoritairement des étudiants universitaires, juristes, scientifiques et artistes) se réunissent régulièrement car ils cohabitent. Leur répertoire est riche et diversifié et s’intéresse au gospel, à la musique classique, au jazz, blues, reggae et chants africains.

« Nous sommes plus que satisfaits de notre participation à cette deuxième édition du Festival Sawt. Nous espérons y participer lors des prochaines éditions, puisque ce nouveau festival commence déjà à faire parler de lui à l’échelle régionale et internationale », conclut-il.




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire