Semaine du 11 au 17 mars 2015 - Numéro 1066
Amenhotep découvert à Gourna
  La découverte d'une nouvelle tombe à Louqsor vient s'ajouter aux trésors historiques égyptiens de Thèbes.
Amenhotep découvert à Gourna
Nasma Réda11-03-2015

La mission américaine du Centre de recherches scientifiques opérant sur le site de la tombe TT110 à Gourna, (rive ouest de Louqsor), a découvert cette semaine, au cours de ses travaux de fouilles dans la cour du site, une nouvelle tombe remontant à la XVIIIe dynastie. Il s’agit probablement de la tombe d’Amenhotep intitulée aussi, d’après les inscriptions sur les murs à l’intérieur, Rebiu. « Cette tombe n’est pas celle d’un roi comme le nom peut le prédire, mais elle appartient à un homme d’Etat qui était le gardien d’Amon. La tombe a été trouvée dans un mauvais état de conservation. Il est très probable qu’elle ait été endommagée lors de l’époque du pharaon Akhenaton (Amenhotep IV) », explique Sultan Eid, directeur des antiquités de la Haute-Egypte.

Ce tombeau qui est en forme de T comprend une grande salle de 5,1 m de long et 1,5 m de large. Cette salle mène à une chambre de 2 m et demi de long et 2,1 m de large. « Le travail de fouilles n’est pas encore terminé puisque les archéologues ont découvert une entrée au sud qui mène à une autre petite salle carrée où, au milieu, se trouve un puits qui conduit générale­ment à la chambre funéraire », indique le ministre des Antiquités, Mamdouh Al-Damati.

Le tombeau renferme de nombreuses scènes magni­fiques avec des couleurs vives. Plusieurs scènes repré­sentent le propriétaire et son épouse devant une table d’offrandes, d’autres montrent une déesse qui allaite un enfant royal, ainsi que différentes scènes de la vie quotidienne, telle l’agriculture.

Le Centre de recherches américain, présent en Egypte depuis 15 ans, a commencé ses recherches et fouilles à Gourna en 2013. Située sur la colline thé­baine, entre la Vallée des rois et la Vallée des reines, Gourna a attiré des tribus qui se sont installées et ont côtoyé des tombes royales de grande valeur. « Les habitants de Gourna ont vécu des siècles dans cet endroit et il est connu qu’ils ont fouillé les tombes. Parfois, ils détachent des morceaux de pierre et les vendent aux trafiquants d’antiquités », explique le directeur du site du ministère des Antiquités. « Il est très probable que cette tombe ait été pillée par eux ». conclut-il.




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire