Semaine du 24 au 30 décembre 2014 - Numéro 1055
Le Pakistan déclare la guerre aux Talibans
  L'armée pakistanaise a intensifié ses opérations contre les Talibans et exécuté des condamnés à mort pour terrorisme pour la première fois depuis 2008.
Pakistan
Photo: AP
Maha Al-Cherbini avec agences24-12-2014
1

Jamais la lutte contre les Talibans n’a été aussi acharnée au Pakistan comme elle l’est depuis cette semaine, suite au carnage commis, la semaine dernière, dans une école fréquentée par les enfants des militaires à Peshawar (nord-ouest). Cette attaque, qui a fait 149 morts dont 133 enfants, est l’acte terroriste le plus meurtrier de l’histoire du Pakistan, un terrible témoignage de la croissance du mal taliban dans un pays où les attentats ont fait plus de 7 000 personnes depuis 2007. Lançant un défi ouvert à l’armée, le Mouvement des Talibans du Pakistan (TTP), principal groupe rebelle du pays, a revendiqué l’attaque, affirmant agir en représailles à l’offensive lancée en juin par l’armée au Waziristan du Nord, le plus important bastion tribal des rebelles, le long de la frontière afghane.

Plus décidée que jamais à casser l’épine des rebelles, l’armée pakistanaise a lancé cette semaine une contre-offensive sans précédent, intensifiant ses opérations contre les Talibans près de la frontière afghane, et tuant plus d’une soixantaine d’entre eux. « L’assaut de Peshawar est pour le Pakistan un 11 septembre qui va changer la donne, car l’horreur de l’attaque va pousser le pays à tourner définitivement le dos à l’extrémisme », a déclaré le chef de la diplomatie, Sartaj Aziz. Prié d’agir en urgence, le premier ministre Nawaz Sharif a pour sa part pris une mesure forte en annonçant la levée du moratoire sur la peine de mort, en vigueur depuis 2008, dans les cas de terrorisme. Et les autorités pakistanaises sont aussitôt passées à l’action : le numéro un de l’armée, le général Raheel Sharif, a exécuté par pendaison deux condamnés à mort pour terrorisme. L’annonce de la reprise des exécutions fait craindre toutefois aux autorités des évasions de grande ampleur dans les prisons du nord-ouest du pays, où sont écrouées de nombreuses personnes soupçonnées ou condamnées pour des liens avec des groupes islamistes armés. En juillet 2013, plus de 240 prisonniers, dont de nombreux combattants islamistes, s’étaient évadés de la prison de Dera Ismaïl Khan (nord-ouest), à la suite d’un assaut des Talibans. Outre ce risque d’évasion, Islamabad a été vivement condamné par les organisations des droits de l’homme qui ont dénoncé les exécutions des terroristes : « C’est une réaction cynique du gouvernement afin de masquer son échec à faire face au problème fondamental de l’attaque de Peshawar : son incapacité à protéger la population civile du nord-ouest pakistanais », a critiqué Amnesty International.

Mais Islamabad sait qu’il ne peut combattre seul les Talibans. D’où l’appel à l’aide du voisin afghan. Le chef de l’armée pakistanaise, le général Raheel Sharif s’est ainsi rendu à Kaboul pour parler de coopération antiterroriste et demander aux Afghans d’arrêter les combattants du TTP réfugiés, selon lui, dans le nord-est afghan, d’où ils planifient leurs attaques. Décrit comme l’homme le plus puissant du Pakistan, le général Sharif a rencontré le président afghan Ashraf Ghani et l’état-major de la mission de l’Otan en Afghanistan, pendant la visite où les deux pays se sont engagés à « combattre ensemble le terrorisme » des rebelles présents des deux côtés de la frontière.

En fait, Kaboul et Islamabad avaient coutume de s’accuser mutuellement de soutenir sur leur sol leurs ennemis respectifs. Mais le ton entre les deux pays est devenu plus conciliant depuis l’arrivée au pouvoir du président afghan Ashraf Ghani en septembre dernier, des responsables évoquent un « nouveau départ » dans les relations. Selon les experts, le temps n’est plus ni aux accusations ni aux promesses. Désormais, il faut que les deux pays passent à l’acte pour casser l’épine des Talibans devenus plus organisés et mieux équipés, à quelques jours du retrait des troupes de l’Otan d’Afghanistan .




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire
1
IBRAHIMI
23-12-2014 09:48am
0+
0-
Le Pakistan déclare la guerre aux Talibans
Bonours, Je voudrais lire cet article. merci à vous Nassim IBRAHIMI, Afghanistan
Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire