Semaine du 13 au 19 août 2014 - Numéro 1037
Idées en bref
13-08-2014
 
 

Interdit aux jeunes

La nouvelle structure du Conseil suprême de la culture, lancée par le ministre de la Culture la semaine dernière, a suscité de nombreuses critiques. Le ministre Gaber Asfour avait convoqué de nouveaux membres au conseil parmi les intellectuels égyptiens, dont le plus jeune a déjà dépassé les 65 ans. Parmi ces noms, nommés à vie, figurent Sayed Higab, Tahani Al-Guébali, Ahmad Abdel-Moeti Hégazi, Edouard Al-Kharrat, Makram Mohamad Ahmad et Salah Issa. En réponse à cette levée de boucliers des jeunes, le ministre a affirmé que de nombreux départements dépendant du ministère sont aujourd’hui dirigés par des « jeunes ». Il a déclaré qu’il tiendrait une conférence de presse prochainement pour éclaircir ces points de litige.

Al-Hilal fait peau neuve

La revue mensuelle dépendant de la grande maison de presse Al-Hilal s’est offert un nouveau rédacteur en chef, le journaliste et romancier Saad Al-Qersh. Journaliste à Al-Ahram, formé chez Reuters, et auteur de nombreux essais et romans, Saad Al-Qersh sort le numéro d’août avec en scoop un premier manuscrit d’un roman du Nobel égyptien Naguib Mahfouz qui date de 1927. En plus d’une gamme d’écrivains et de figures de la littérature arabe, comme Sonallah Ibrahim, Saadi Youssef, Mohamad Barrada, ou Abdou Gobeir et d’autres. Le nouveau rédacteur en chef précise dans son édito qu’à travers 122 ans, l’âge de la revue, des régimes ont changé et des royaumes ont été renversés, mais Al-Hilal est toujours là, dépassant les générations et les temps, capable d’interférer et d’agir avec l’époque et de présenter toutes les nouveautés dans les arts, les sciences et les lettres.

Revisiter l’histoire de la résistance

La maison d’édition Lilette a réédité une série de livres ayant rapport avec l’histoire de la Palestine et de son parcours militant, en signe de contribution contre l’agression israélienne contre Gaza. Lilette a également annoncé qu’elle accueillerait volontiers les ouvrages qui portent sur l’histoire des juifs en Palestine, la judaïsation des villes arabes après 1948, les figures de proue de l’histoire palestinienne et la violence dans l’idéologie juive.

Coup de soleil pour abriter les Palestiniens

L’association française Coup de soleil invite tous les intéressés à lui adresser très vite des dons financiers qui permettront d’alimenter le fonds d’aide d’urgence aux Palestiniens de Gaza, créé par l’Etat français. Le chèque devrait être à l’ordre de « Coup de soleil / Solidarité », à l’adresse « Coup de soleil / Solidarité, BP 2433, 75024 Paris CEDEX 01 ». L’association versera tous les dix jours sur le compte national ouvert à cet effet les sommes qu’elle aura recueillies. Les donateurs seront naturellement informés régulièrement des résultats de cette opération.

Le ministère français des Affaires étrangères vient d’ouvrir uncompte spécial, alimenté par l’Etat français, à hauteurde 3 millions d’euros (+8 millions d’euros directement versés à l’Autorité nationale palestinienne) et qui est désormaisouvert aux versements des collectivités territoriales (villes, métropoles, départements et régions) et des associations.


Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire