Semaine du 9 au 15 avril 2014 - Numéro 1020
La porte de la victoire, un joyau fatimide
  Bab Al-Nasr dans la rue Al-Gamaliya est l'une des plus belles des quatre portes qui ceinturent Le Caire.
porte victoire
09-04-2014

Bab Al-Nasr (porte de la victoire) annonce la fin de la rue Al-Gamaliya. Que celle-ci soit le point de départ ou la fin d’une trajectoire, elle représente l’un des monu­ments de cette enceinte fati­mide qui en mettent plein la vue.

Les portes du Caire sont considérées comme des monuments islamiques caractérisant Le Caire fati­mide. La conception de toutes les portes du Caire témoigne d’une authentique intelligence militaire pour défendre les frontières du pays. Bab Al-Nasr est l’une des importantes et célèbres portes, qui mène à la rue Al-Gamaliya et se trouve à proximité du marché de Khan Al-Khalili.

Elle fut la première porte construite par Gawhar Al-Saqelli qui est le fonda­teur de la ville du Caire. Badreddine Al-Gamali la restaura en 1087. A la diffé­rence des tours cylindriques de Bab Zoweila et de Bab Al-Foutouh, la façade de Bab Al-Nasr est composée de deux tours qui sont de forme carrée, avec des sculptures d’épées et de boucliers mar­quées par une certaine influence byzantine. Le nom et la date de sa construction sont inscrits sur la porte.

Ces portes étaient très effi­caces lors de la conquête du Caire par Napoléon en 1789. Ses troupes utilisèrent Bab Al-Nasr pour se protéger des Cairotes hostiles. Les noms de certains de ces officiers français sont aujourd’hui gravés sur les pierres qui ont été utilisées pour construire cette porte.




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire