Semaine du 2 au 8 avril 2014 - Numéro 1019
Nouvel Empire et nouveaux personnages
  Des fouilles illégales ont conduit à d’importantes découvertes sur l’île Eléphantine, à Assouan. Des travaux de restauration vont maintenant commencer.
nouvel
Une scène du tombeau qui concerve un excellent état.
Nasma Réda02-04-2014

Lors de fouilles illégales sur l’île Eléphantine à Assouan, des habitants des lieux ont pu dessabler quatre tombes qui, selon des experts, remontent au Nouvel Empire (1552-1069 av. J.-C.). « Les études de ces tombes dévoileront d’énormes informations sur l’histoire de cette île et permettront de mieux comprendre son histoire et même celle de toute la région », a déclaré Mohamad Ibrahim, ministre des Antiquités. Vu l’importance de la découverte, un projet de restauration a été lancé immédiatement avec un budget conséquent en tenant compte que d’autres tombes pouvaient apparaître au cours des travaux.

D’importantes mesures sécuritaires ont été aussi prises afin de protéger ces tombes des pillages. Une des tombes appartient à un personnage dénommé Weser qui avait comme titre « prince d’Eléphantine » et « gardien de la terre d’or », souligne Ali Al-Asfar, directeur du département de l’Egypte Ancienne au ministère, qui considère cette tombe comme la plus importante des quatre.

« Le tombeau garde ses couleurs vives, et à l’intérieur se trouvent différentes scènes dont l’une montre le propriétaire de la tombe avec des divinités et sa famille devant une table d’offrandes supervisée par un grand prêtre et cinq autres portant une peau de léopard avec un groupe de serviteurs », explique-t-il.

Non loin de la première a été découverte une deuxième tombe, appartenant à Bänfer qui « dispose de plusieurs titres dont le prince, le grand prêtre de dieu, le surveillant des prêtres à Eléphantine ». « Sur un des murs, le propriétaire de la tombe se montre entouré par sa famille », explique Nasr Salama, directeur des antiquités à Assouan. Son tombeau est également gravé de scènes le représentant dans différentes positions avec des divinités.

La façade élégante décorée tout simplement de textes hiéroglyphiques sans aucune scène apparaît sur la troisième tombe. Elle appartient à Amenhotep qui a eu les titres de « porteur du sceau de la Haute-Egypte et des règlements d’Eléphantine », souligne Salama.

Les murs intérieurs de cette tombe sont décorés de différentes scènes représentant le défunt avec sa femme et le scribe du domaine. Tandis que la quatrième et dernière appartient à une personne appelée Waser Wadget qui détenait le titre de « prince et souverain d’Eléphantine».

Suite à ces études préliminaires, le ministre des Antiquités, Mohamad Ibrahim, a déclaré que ces tombes sont en cours de restauration et que dans peu de temps elles seront inscrites sur la liste des visites touristiques.




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire