Semaine du 2 au 8 avril 2014 - Numéro 1019
Aboussir se livre un peu plus
  Une mission tchèque a mis au jour à Aboussir le squelette d’un haut fonctionnaire de la Ve dynastie pharaonique, ainsi que des bijoux en faïence.
Aboussir
Squelette du pharaon Neferirkarê de la Ve dynastie.
Nasma Réda02-04-2014

Un des sites archéologiques les plus fertiles d’Egypte se trouve à Aboussir, situé à 5 km au nord du fameux site de Saqqarah. La mission tchèque opérant sur le site depuis des années, et qui a mené des fouilles archéologiques importantes, vient de découvrir le squelette d’un haut fonctionnaire nommé Nefer qui vivait sous le règne du pharaon Neferirkarê de la Ve dynastie (2495-2345 av. J.-C.).

Cette équipe d’archéologues dirigée par Miroslav Barta qui poursuivait les travaux d’étude et de nettoyage de ce tombeau déjà découvert en novembre dernier a annoncé que ce squelette est probablement celui d’un prêtre. Son sarcophage en pierre date de 2500 av. J.-C. Pour sa part, le chef du département de l’égyptologie au ministère des Antiquités, Ali Al-Asfar, a révélé que « cette tombe fait partie de quatre autres formant ce site funéraire. Elle est dans la partie est et comprend également cinq puits funéraires, qui n’ont pas encore été mis au jour par les membres de la mission».

Aboussir2

La mission tchèque y a déjà trouvé une fausse porte en calcaire portant les titres de ce prêtre, dont le superviseur des écrivains des documents royaux, le chef des maisons d’or, le confident du pharaon. De plus, sa femme Neferthathor était connue comme prêtresse de la déesse Hathor. « Le travail n’a pas encore pris fin. On espère découvrir tous les secrets de cette énigme qui fait partie de l’Ancien Empire », assure Barta.

Pour sa part, Alaa Al-Chahat, directeur général de la région de Saqqarah, ajoute que cette mission a trouvé une trentaine de petites pièces de bijoux en faïence, ainsi que le reste des bagues dorées. « Toutes les pièces sont transportées aux entrepôts de Saqqarah afin de les examiner et restaurer », a-t-il affirmé.

Si cette tombe est riche par ses éléments architecturaux et importante sur le plan archéologique, elle n’est pas unique en son genre. Le cimetière d’Aboussir regroupe de nombreux monuments des souverains de la Ve dynastie dont la légende précise qu’ils privilégièrent le culte solaire. L’histoire de leur règne est peu connue. « C’est ce qu’on travaille à dévoiler », conclut Barta.




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire